En peu de mots, quel est le message de notre évêque à propos

de l'année jubilaire des apparitions de Marie à Beauraing?

« Mes chères sœurs, mes chers frères,

 Le 22 Août, nous avons eu la joie d'ouvrir l'année jubilaire du 80ème anniversaire des apparitions de la Vierge Marie aux cinq enfants 
de Beauraing. Une année jubilaire qui se clôturera à la même date de l'année prochaine par la célébration de consécration de l'église supérieure et de son élévation au rang de Basilique mineure. 
Elle sera dédiée à la Vierge Marie, Notre-Dame au Cœur d'Or.

Avec les basiliques Notre-Dame de Walcourt, Notre-Dame d'Orval 
et Saint Hubert, ce sera la quatrième basilique pour notre diocèse, 
deux en province du Luxembourg et deux en province de Namur. 
Elles font partie du réseau des nombreuses basiliques mineures à travers le monde, toutes reliées symboliquement aux quatre basiliques majeures de Rome. 
Elles sont ainsi en lien avec le ministère de Pierre et signifient l'universalité de l'Église.

A Beauraing, comme beaucoup d'entre vous, j'aime m'approcher de l'Aubépine et, tout en priant, regarder le beau visage de Marie tout illuminé par son sourire, un sourire de la part de Dieu. 
J'aime rester là un long moment en silence, égrainant mon chapelet, 
en communion avec tant de gens tout simples qui depuis 80 ans viennent prier, se confier, remercier, s'abandonner à la maternelle protection de Marie. 
Ce sont les 'pauvres' de l'Évangile dont l'Église est riche, tout un peuple de croyants qui se tournent vers Dieu avec un cœur de pauvre.

Marie faisait partie de ce peuple qui attend son salut de Dieu. 
Elle avait le cœur assez pauvre pour accueillir la parole de l'ange de l'Annonciation et devenir ainsi l'instrument de la plus éclatante des œuvres de Dieu: l'incarnation de son Fils pour le salut de tous les hommes.

Aux lieux où l'on vient prier Marie, comme à Beauraing, nous les retrouvons ces gens simples qui veulent s'abandonner à la maternité spirituelle de Marie pour se laisser conduire à Jésus. 
Nous les retrouvons ces pèlerins qui portent de lourdes croix qui n'ont plus de force, ceux qui viennent déposer leur fardeau comme ceux qui viennent remercier Dieu et se réconcilier avec Lui.

Auprès de Marie, nous reprenons courage, nous recommençons à espérer, nous apprenons la confiance. Ainsi, grâce à Marie, 
nous retrouvons le vrai visage de Dieu, celui de la miséricorde et de la bienveillance pour tous les hommes.

Cette année jubilaire coïncide avec l'année de la foi promulguée par le Pape Benoît XVI à l'occasion du 50ème anniversaire du début du Concile Vatican II. Demandons à notre mère, la Vierge Marie, de nous accompagner sur notre chemin de foi, une foi qui ouvre à l'espérance et dilate notre cœur aux dimensions du monde.

J'invite paroisses et doyennés à faire de leur pèlerinage annuel à Notre-Dame au Cœur d'Or un moment fort de l'Année de la Foi. 
Que Marie qui nous précède dans la foi, nous accompagne durant toute cette année pastorale qui vient de commencer 
».

(Mgr Rémy Vancottem, in Éditorial de Communication d'Octobre 2012)


Pour retourner au site, il vous suffit de cliquer sur la "flèche gauche"
située dans le haut de l' écran de votre navigateur