accueil

dernière minute

présentation

édifices paroissiaux

vie paroissiale

sacrements et

funérailles

questions/réponses

mélanges paroissiaux

feuillet liturgique

localisation

plan site

archives

liens

____




Feuillet liturgique

Préparons dimanche

Les Saints de la semaine.




29e dimanche ordinaire

22 octobre





                             





Toussaint

1 novembre








Préparons les lectures du jour

(seulement disponible 2 jours avant la date indiquée ! )

Les Saints du mois, veuillez cliquer 

ICI


JANVIER

 

1 :       St Fulgence (+533), né en Afrique du Nord, d’une famille sénatoriale, il devint moine dans les environs de Carthage puis évêque ; théologien réputé, il combattit l’arianisme (dérivés : Fulgencia, Gentiane).

2 :       St Basile le Grand (330-379), originaire de Césarée en Asie mineure, il étudia à Constantinople et Athènes, visita les ermites d’Egypte, voyage à l’origine de la fondation de la première communauté de moines et de la première règle monastique ; évêque de Césarée, grand administrateur, grand prédicateur et écrivain, théologien remarquable, il est un des quatre grands docteurs de l’Eglise, comme son ami Grégoire de Naziance, fêté le même jour (329-379) ; Bse Stéphanie (+1530), originaire de Brescia en Italie, elle fonda une abbaye et bénéficia d’extases et des stigmates de la Passion (dérivé : Fanny).

3 :       Ste Geneviève  (420-500), née de parents cultivateurs à Nanterre près de Paris ; très pieuse dès son jeune âge, elle se fit religieuse à Paris, où elle se dévoua pour les malheureux ; la tradition rapporte qu’elle guérissait les aveugles et paralysés et savait lire dans les cœurs ; elle exhorta le peuple de Paris à résister aux hordes d’Attila qui menaçaient la ville ; devant cette résistance, Attila n’insista pas et se dirigea vers Orléans ; elle est patronne de Paris (dérivé : Ginette).

4 :       St Odilon (+1049), auvergnat de famille illustre, il devint abbé de Cluny ; ami des papes et des princes, il fut le promoteur de la « trêve de Dieu et on lui doit aussi l’institution de la commémoration des défunts le 2 novembre ; Bse Angèle de Foligno (+1309), tertiaire franciscaine et mystique.

5 :       St Edouard le Confesseur (1003-1066), dernier roi d’Angleterre avant la conquête du pays par Guillaume le Conquérant ; surnommé « le confesseur », à cause de sa piété et de sa charité, il fit construire l’abbaye de Westminster où il est enterré (dérivés : Eddie, Edouardine).

6 :       Epiphanie du Seigneur : Epiphane, Tiffanie, Tiphaine ; on fête aussi les mages de l’Evangiles dont la tradition a retenu trois noms : Balthazar, Melchior et Gaspard ; St Mélaine (+530), breton, moine et un des premiers évêques de Rennes, conseiller de Clovis ; St Guérin (+1050), moine d’origine lorraine, abbé de Hautecombe en Savoie, puis évêque de Sion.

7 :       St Raymond de Penyafort (+1275), espagnol parent des rois d’Aragon, professeur de droit civil et canonique à Bologne ; dominicain, il prêcha chez les Albigeois et les Maures puis devint confesseur du pape Grégoire IX ; il laissa une œuvre importante dont la codification du droit canon (dérivés : Ramona, Ramuncho, Raymonde, Rémond) ; St Cedde ou Cédric (+664), un des apôtres de l’Angleterre, évangélisa les Midlands et rapprocha l’Eglise celle de Rome ; fondateur de l’abbaye de Tilbury ; Ste Virginie, bergère du Poitou dont on ne sait rien de précis ni sur la vie ni même l’époque où elle vécut ; Bse Marie-Thérèse Haze (+1876), liégeoise de famille aisée, fondatrice en 1833 de la congrégation des Filles de la Croix.

8 :       St Lucien (+290), prêtre de Rome, compagnon des saints Denis et Quentin avec qui il évangélisa le nord de la Gaule, particulièrement les environs de Beauvais ; mort en martyr (dérivés : Lucienne, Luciane) ; Ste Gudule (+712), dont on ne sait rien de certain sur la vie (elle serait une fille du comte de Brabant), ni même si elle a existé ; patronne de Bruxelles ; Ste Peggy ou Pègue (+719), princesse d’Angleterre, vécut toute sa vie en ermite.

9 :       Bse Alix Le Clerc (1576-1622), née à Remiremont, dans les Vosges, morte à Nancy ; après une jeunesse frivole, elle se convertit et se consacra à l’éducation des enfants et jeunes filles, fondant les Chanoinesses de Notre-Dame.

10 :     St Guillaume de Bourges (+1209), fils du comte de Nevers, renonça au monde et se retira dans une abbaye puis devint évêque de Bourges (dérivés : Guillemette, Billy, Wilhelm, Wilhelmine, William, Willy) ; St Grégoire de Nysse (+331), théologien palestinien, un des artisans de la réussite du concile Constantinople en 381..

11 :     St Paulin d’Aquilée (+802), né en Italie du Nord, il fut l’un des évêques les plus illustres du 8e s., à tel point que Charlemagne le prit comme conseiller religieux ; réputé pour son enseignement, il fut un grand savant et poète et participa à de nombreux conciles (dérivé : Pauline).

12 :     Ste Tatiana (+230), martyre romaine, fêtée surtout dans l’orthodoxie et particulièrement en Russie ; Ste Césarine (+525), abbesse, sœur de saint Césaire d’Arles ; Ste Marguerite Bourgeoys (+1700), née à Troyes, fonda la congrégation de Notre Dame au Canada où elle est restée populaire (première sainte canadienne)..

13 :     St Hilaire (+367), né à Poitiers dans une famille patricienne, marié très jeune, se convertit et fut élu évêque de Poitiers ; grand connaisseur de la théologie grecque, il l’adapta en Occident et combattit l’arianisme qui niait la divinité du Christ ; on lui doit de nombreux hymnes liturgiques ; canonisé par le peuple, il fut proclamé docteur de l’Eglise (dérivés : Hilary, Lary, Hilarion) ; Ste Yvette (+1228), mariée à 13 ans, mère de trois enfants, veuve à 18 ans, ayant vécu en recluse dans une cellule accolée à l’église de Huy, y soignant les lépreux.

14 :     Ste Nina (fêtée également le 15 décembre, voir à cette date), apôtre de la Géorgie ; St Malachie, prophète de l’Ancien Testament.

15 :     St Rémi (+530), né à Laon (nord de la France) d’une famille noble et riche ; élu évêque de Reims à 22 ans bien que laïc ; il suscita de nombreuses conversions, dont celle, restée fameuse, de Clovis, le baptisant à Reims qui allait devenir le lieu du sacre des rois de France ; on considéra que la France était devenue dès lors chrétienne et fut appelée (non sans quelque chauvinisme) « fille aînée de l’Eglise » ; St Maur ou Amaury (+584), romain, proche disciple de saint Benoît qu’il accompagna dans la fondation de l’abbaye du Mont Cassin ; Ste Rachel, épouse de Jacob, patriarche de la Bible.

16 :     St Marcel (+309), pape (un an seulement), réorganisa le diocèse de Rome et travailla, sans succès, à la réintégration des chrétiens que la peur du martyre avait poussés au reniement de leur foi (dérivés : Marceau, Marcelle) ; St Fursy (7e s.), prince irlandais qui devint moine et fonda plusieurs abbayes en Angleterre et en France ; St Honorat (+429), fondateur de l’abbaye de Lérins puis évêque d’Arles ; Ste Priscille, patricienne romaine qui, selon la tradition, accueillit saint Pierre dans sa villa, près des catacombes qui portent son nom (dérivé : Prisca).

17 :     St Antoine (+356), égyptien, patriarche des ermites et fondateur des premières communautés monastiques dont s’inspira saint Basile pour fonder les premiers monastères ; il a joui d’une grande dévotion dans tout l’Occident et a inspiré de nombreux artistes (dérivés : Antoinette, Toinette, Antonin, Anthony, Tony) ; Bse Roseline (+1329), moniale chartreuse.

18 :     Ste Prisca, vierge et martyre romaine ; sa vie ne nous est pas connue mais une église lui est dédiée à Rome ; St Ulfrid (+1029), évangélisa la Suède ; St Libert (+593), évêque de Tours (France) ; Bse Marie Vicenze Lopez (+1029), espagnole, fondatrice de l’institut des Filles de Marie Immaculée, pour soutenir les jeunes domestiques au service des riches familles.

19 :     St Marius (et Marthe, son épouse) (+270), selon la tradition, nobles venu de Perse à Rome en pèlerinage ; avec leurs deux fils, ils furent arrêtés et martyrisés (dérivés : Mario) ; Ste Pia (2e s.), fait partie d’un groupe de chrétiens martyrisés en Afrique du Nord ; Ste Antoinette (4e S.), martyre, compagne de Ste Ursule..

20 :     St Sébastien (+288), chef de la garde impériale romaine, fut dénoncé comme chrétien et livré aux archers qui le transpercèrent de flèches ; très populaire à Rome (dérivés : Bastien, Bastienne) ; St Fabien (+250), bien que laïc, il fut élu par le peuple évêque de Rome et donc pape ; il favorisa l’évangélisation de la Gaule et mourut martyr (dérivés : Fabian, Fabienne, Fabiola).

21 :     Ste Agnès (+305), à 13 ans, s’offrit spontanément à mourir pour sa foi au plus fort de la persécution de Dioclétien pour préserver sa virginité ; une des saintes les plus vénérées depuis l’Antiquité (dérivés : Ignes, Ines, Aïssa).

22 :     St Vincent (+304), diacre de l’Eglise de Saragosse (Espagne), martyr (dérivés : Vincente, Vinciane) ; Bx Guillaume Chaminade (+1850), fondateur de la congrégation des marianistes dont la vocation était de rechristianiser la France après la Révolution ; Bse Laura Vicuna (+1904), victime de mauvais traitements supportés pour la conversion de sa mère, béatifiée en 1988.

23 :     Bx Nicolas Gross (+1945), mineur allemand, syndicaliste, journaliste, s’opposa avec courage au nazisme et fut exécuté comme traître peu avant la fin de la guerre béatifié en 2001 comme martyr) ; St Barnard (+842), fondateur de l’abbaye de Romans (France).

24 :     St François de Sales (1567-1622), évêque de Genève, docteur de l’Eglise (il traita de théologie avec les protestants), pasteur exemplaire, fondateur de l’ordre de la Visitation avec Ste Françoise de Chantal, patron des journalistes (dérivés : Francis, Franck, Franz, Françoise).

25 :     Conversion de St Paul, apôtre ; St Priest (676), évêque de Clermont.

26 :     Sts Tite et Timothée, principaux collaborateurs de l’apôtre Paul avec Luc. Timothée (37-93), converti, fut son inséparable compagnon, son confident (le Nouveau Testament contient 2 lettres adressées à Timothée), il gouverna l’Eglise d’Ephèse ; Tite, fut le négociateur, celui que Paul envoyait pour dissiper les discordes ou organiser une nouvelle Eglise ; il est l’apôtre de la Crète et destinataire d’une lettre attribuée à Paul ; Ste Paule (+404), patricienne romaine, rejoignit St Jérôme à la mort de son mari et fonda deux monastères à Bethléem, où elle est enterrée (dérivés : Pauline, Paulette, Paola) ; Ste Mélanie (+410), même origine que Paule, devenue veuve, elle se rendit en Terre sainte et fonda un monastère au mont des Oliviers.

27 :     Ste Angèle Merici (1474-1540),italienne née près de Vérone, fondatrice des Ursulines, premier ordre religieux consacré à l’enseignement (dérivés : Angéline, Angélique).

28 :     St Thomas d’Aquin (1225-1274), dominicain, un des grands docteurs de l’Eglise, professeur en de nombreuses universités, auteur de la « Somme théologique » à la base de la formation de générations de séminaristes ; Sts Agathe Lin Tchao, Jérôme Lou Tin Mey et Laurent Ouang (+1858), instituteurs, premiers martyrs et saints de Chine, canonisés en 2000.

29 : St Gildas (+570), noble né en Grande-Bretagne, évangélisateur du nord de ce pays et de la Bretagne (dérivé : Gilda) ; St Constance (+170), évêque de Pérouse et martyr.

30 : St Mutien-Marie (1841-1917), frère des écoles chrétiennes à Malonne, surnommé le « frère qui prie toujours » ; Bx Dom Marmion (1858-1923), irlandais, bénédictin à Maredsous sous le nom de Columba, dont il devint abbé en 1909 ; co-fondateur de l’abbaye du Mont-César à Louvain ; auteur de plusieurs ouvrages fameux de spiritualité ; il est enterré dans l’église abbatiale de Maredsous ; Ste Aldegonde (+684), sœur de Ste Waudru de Mons fondatrice d’un monastère à Maubeuge.

31 : St Jean Bosco (1815-1888), originaire de Turin, apôtre de la jeunesse, fondateur des Salésiens et des Filles de Marie Auxiliatrice ; Ste Marcelle (+410), romaine qui mit ses biens au service des pauvres.

 

FEVRIER

 

1er février : Ste Brigitte de Kildare (450-525), fondatrice de monastères et patronne de l’Irlande ; Bse Ella (+1261), belle-sœur du roi Richard cœur de lion, fondatrice d’une abbaye .

2 : Présentation du Seigneur au Temple, fête de la lumière, chandeleur, journée mondiale de la vie consacrée ; St Jean-Théophane Vénard (+1861), français, missionnaire, décapité au Vietnam.

3 : St Hadelin (+690), né en Aquitaine, évangélisa nos régions, et fonda un monastère à Celles ; ses restes sont conservés à Visé ; St Blaise (+316°, arménien, évêque de Sébaste en Turquie, une tradition le dit médecin, soignant les hommes et les animaux sauvages, il est invoqué contre les infections de la gorge parce qu’il aurait délivré un garçon d’une arête de poisson impossible à enlever (dérivé : Velasco) ; St Oscar (+865), picard, apôtre du Danemark et de la Suède, archevêque de Hambourg et Brême ; St Anatole  (9e s.), irlandais, évêque, mort près de Besançon (France).

4 : Ste Véronique qui, selon la tradition, essuya le visage de Jésus lors de sa passion (ce nom viendrait du grec « veron icon », vraie image)(dérivé : Bérénice) ; St Gilbert de Sempringham (+1189), anglais, fondateur des Gilbertins et Gilbertines qui essaimèrent en Angleterre (dérivés : Gilberte, Gislebert) ; Ste Jeanne de France (+1501), fille de Louis XI, et reine de France, foncatrice de l’ordre des Annonciades ; Bse Marie Rivier (+1838), française, fondatrice des sœurs de la Présentation de Marie.

5 : Ste Agathe (+251), jeune sicilienne, martyre pour avoir refusé le mariage avec un homme lubrique ; est invoquée contre les éruptions de l’Etna ; patronne de Malte ; Bse Elisabeth Canori Mora (+1825), romaine, mère de famille exemplaire.

6 : St Paul Miki et ses compagnons (+1597), jésuites et franciscains, japonais et européens, crucifiés à Nagasaki au Japon ; St Amand (+675), originaire du Poitou, évangélisa la Flandre, le Brabant, la Hesbaye et l’Ardenne, fonda une abbaye à Gand et devint évêque de Tongres-Maastricht (dérivé : Armand) ; St Gaston ou Vaast (+540), catéchiste de Clovis, évêque d’Arras, honoré à Lille et Tournai ; Ste Dorothée (4e s.), originaire d’Asie mineure, martyre, très populaire mais dont la vie est peu connue (dérivé : Dora).

7 : Bse Eugénie Smet (1825-1871),née à Lille, fondatrice des auxiliatrices du purgatoire ou Filles de Marie de la Providence ; Bx Pierre Verhun (+1957), ukrainien gréco-catholique, exerça son ministère en Allemagne où il fut arrêté par les Soviétiques, déporté en Sibérie où il mourut ; béatifié comme martyr du communisme en 2001.

8 : St Jérôme-Emilien (1481-1537), patricien de Venise, converti qui s’est consacré aux nécessiteux ; il mourut de la peste ; Bse Jacqueline (+1239), romaine, amie de François d’Assise.

9 : Bx Hugues de Fosses (+1164), chapelain de l’évêque de Cambrai, puis disciple de St Norbert auquel il succède à la tête de l’ordre des Prémontrés (dérivés : Hugo Huguette) ; Ste Apolline (+249), martyre à Alexandrie en se jetant elle-même dans le feu lors de la persécution de Dèce ; St Michel Febres Cordero (+1910), équatorien, frère des Ecoles chrétiennes, professeur à Quito

10 : Ste Scholastique (480-543), sœur de St Benoît, première moniale bénédictine ; Bx Arnaud (+1255), italien, abbé d’un monastère de Padoue, torturé et mis à mort par le seigneur de la région (dérivé : Arnold, Arnoldine, Arnoul, Arnould) ; Bx Aloys Stepinac (+1960), cardinal archevêque de Zagreb, résista au nazisme et au communisme et mourit épuisé par quinze ans de travaux forcés.

11 : Notre-Dame de Lourdes (apparitions en 1858) ; St Pedro de Jesus Maldonado Lucero (+1937), prêtre mexicain victime de la persécution d’un gouvernement nettement anticlérical ; Ste Théodora (+867), impératrice de Byzance qui rétablit le culte des icônes dans l’orthodoxie ; Bse Héloïse (+1066), bénédictine normande.

12 : Ste Gertrude de Nivelles (+649), fille de Pépin de Landen, supérieure de l’abbaye de Nivelles, meurt à 33 ans ; St Félix et ses compagnons (+304), originaire d’Afrique du Nord, martyrisé à Carthage (Tunisie)(dérivé : Félicien) ; Ste Eulalie (+304), fillette de 12 ans, la plus populaire des martyres espagnoles (fêtée aussi le 10 décembre) ; St Alexis de Moscou (+1378), 3e métropolite de la ville, contribua à civiliser la Russie et traduisit les Evangiles en russe, il est un des patrons de la Russie (dérivés : Alex, Alexia, Aliocha)

13 : Bse Béatrice d’Ornacieu (+1309), née dans le Dauphiné (France), fondatrice de la Chartreuse d’Eymeu (dérivé : Béatrix) ; St Polyeucte (+250), légionnaire décapité après avoir attaqué une procession païenne.

14 : St Cyrille (+ 869 à Rome), moine et son frère St Méthode (+885), évêque de Moravie (Tchéquie),fils d’un haut fonctionnaire de Byzance, ont été désignés comme patrons de l’Europe. Ils ont créé l’écriture « cyrillique », utilisée par les langues slaves et la liturgie slavonne ; St Valentin (+273), italien, guérisseur et évêque de Terni entre Rome et Assise (traditionnellement patron des amoureux suite à un dicton du Moyen Âge : « à la St Valentin, les oiseaux commencent à s’accoupler »)(dérivé : Valentine, Tino).

15 : Bx Claude de La Colombière (+1682), propagateur du culte du Sacré-Cœur (dérivés : Claudette, Claudine) ; Ste Géorgie (5e s.), native de Clermont-Ferrand (France), recluse (dérivés : Georgette, Georgina) ; St Faustin (+120), chrétien de Brescia (Italie), martyr (dérivé : Faustine) ; St Sigfrid (+1040),anglais, apôtre de la Suède dont il est le patron, y fonda le premier évêché.

16 : Ste Julienne de Nicomédie en Asie mineure (+307), martyrisée pour avoir refusé d’être mariée à un païen (dérivé : Juliane) ; Ste Lucile (+305), africaine du nord, martyre, dont la vie est inconnue ; St Pamphile (+309), libanais, martyr, un des plus grands savants bibliques de son époque (dérivé : Pamela).

17 : St Alexis Falconieri (+1310) et les fondateurs des Servites de Marie (sept jeunes gens riches de Florence ayant choisi la pauvreté).

18 : Ste Bernadette Soubirous (1844-1879), messagère de Marie à Lourdes et religieuse à Nevers (dérivés : Nadette, Nadine) ; St Flavien (+449), patriarche de Constantinople, lutta contre le faux concile d’Ephèse convoqué par l’empereur et mourut exilé (dérivé : Flavienne) ; St Siméon (+107), cousin et contemporain de Jésus, succéda à l’apôtre Jacques comme évêque de Jérusalem dont il vécut la destruction par les Romains ; il subit le martyre de la croix à plus de cent ans ; Bx Fra Angelico (+1455), dominicain, célèbre peintre de Florence, patron des artistes.

19 : St Boniface de Bruxelles (+1260), doyen de la collégiale St Michel, puis évêque à Lausanne, il termina sa vie comme chapelain des moniales de la Cambre ; St Gabin (+296), sénateur romain, frère du pape Caius, père de Ste Suzanne, martyr.

20  : St Eucher (+738), évêque d’Orléans, s’opposa au pillage de sa ville par Charles Martel qui l’exila, termina sa vie comme moine à Saint-Trond ; Ste Aimée (+1250), italienne nièce de Ste Claire d’Assise, moniale (dérivé : Amy).

21 : St Pierre Damien (1007-1072), originaire de Ravenne en Italie, cardinal, prédicateur, docteur de l’Eglise (dérivé : Damien) ; Bx Pépin de Landen (+640), père de Ste Gertrude, duc de Brabant, maire du palais sous le roi Dagobert.

22 : Bse Isabelle de France (+1270), sœur de saint Louis, renonça aux honneurs pour vivre en moniale, fonda le monastère des Clarisses de Longchamp, près de Paris.

23 : St Polycarpe (+ 155), évêque de Smyrne, disciple de saint Jean, dernier témoin de l’âge apostolique, il fait le lien entre les apôtres et la première génération de chrétiens, mort brûlé vif à 86 ans ; Bse Joséphine Vannini (+1911), fondatrice de la congrégation des filles de Saint-Camille qui s’occupe des pauvres et des malades.

24 : St Modeste (+489), évêque de Trêves au temps de Clovis.

25 : St Eleuthère(+532), évêque de Tournai ; Bx Sébastien (+1600), riche entrepreneur au Mexique qui devint franciscain ; Ste Walburge (+779), anglaise, fille du roi Richard,, fondatrice de l’abbaye de Heidenheim en Allemagne ; Sts Louis Versiglia et Calixte Caravario (+1930), turinois, salésiens, missionnaires en Chine, victimes de soldats communistes ; Bx Roméo (+1380), carme français mort de la peste en Italie au cours d’un pélerinage à Rome (d’où son nom).

26 :: St Nestor (+251), évêque en Pamphilie (Asie mineure), mort crucifié ; St Porphyre (+420), évêque à Gaza en Palestine ; Ste Paule Montal Fornes (+1889), catalane, fondatrice des filles de Marie, consacrées à l’enseignement, ordre qui se développa surtout en Espagne et aux USA.

27 : Bse Marie de Jésus (+1884), marseillaise, fondatrice, sur les conseils du curé d’Ars, des filles du Cœur-de-Jésus, vouées à l’adoration. Sa première maison fut fondée à Berchem, près d’Anvers ; St Léandre (+596), archevêque de Séville, fondateur de la liturgie espagnole, joua auprès des rois Wisigoths le même rôle que St Rémi auprès de Clovis ; Ste Honorine (1er s.), martyre gauloise, patronne des bateliers.

28 : Bse Antoinette de Florence (+1472), réformatrice d’un couvent de franciscaines (dérivés : Toinette, Toinon, Antonella) ; St Romain de Condat ((+465), français, fondateur de plusieurs monastères (dérivé : Romaine, Romane) ; Bx Timothée Trojanowski (+1942), franciscain polonais, mort au camp d’Auschwitz en martyr, après avoir été un soutien pour ses camarades détenus.

29 : Bx Auguste Chapdelaine (+1856), originaire de La Rochelle, fut missionnaire en Chine où il mourut martyr (dérivés : Augusta, Augustin, Gustave).

 

MARS

 

1er mars : St Aubin (+550), évêque d’Angers, s’intéressa au sort des prisonniers et des pauvres ; son nom marque de nombreuses localités en France et en Belgique (dérivé : Albin) ; St David (+600), évêque, patron des Gallois (dérivé : Dave).

2 : Bx Charles le Bon (+1127), comte de Flandre, Picardie et Artois, assassiné à Bruges pendant une messe ; serviteur de la justice et des pauvres (dérivés : Carl, Carel, Carlos, Charlie) ; St Absalon, cité dans un martyrologe, mais dont la vie est inconnue (dérivés : Axel, Axelle).

3 : St Guénolé (+532), fondateur du monastère de Landevennec en Bretagne, à la demande de St Patrick ; réputation de guérisseur.

4 : St Casimir (1458-1484), patron de la Pologne ; fils du roi de Pologne,mort à 26 ans il se fit remarquer pour sa générosité et sa foi ; Ste Anne de Jésus, fondatrice des carmels de Louvain, Mons et Bruxelles ; Bx Jean-Antoine Farina (+ 1888), italien, surnommé « évêque des pauvres », fonda la première école populaire féminine en 1831.

5 : Ste Olivia (+138), italienne dont on ne connaît rien de la vie (dérivé :Olive) ; St Jean-Joseph de la Croix (+ 1734), franciscain italien ,apôtre des pauvres.

6 : Ste Colette (1381-1447), née en Picardie, clarisse qui s’efforça de ramener l’Ordre à la rigueur de la règle primitive ; elle mourut à Gand dans le dernier couvent qu’elle avait fondé (dérivé de Nicolette ou Nicole) ; St Chrodegang (+ 766), né en Hesbaye, évêque de Metz, ministre de Charles Martel et Pépin le Bref, introduisit la liturgie romaine en Gaule.

7 : Stes Perpétue et Félicité (+ 203) : originaires de Carthage en Tunisie, deux jeunes mères, l’une patricienne et l’autre esclave, jetées aux bêtes à cause de leur foi (dérivés : Félicia, Félicie) ; BX Léonide Féodorov (+ 1935), prêtre russe de St Petersbourg, mort en détention, martyr du communisme soviétique ; St Paul le Simple (4e S.), égyptien, se fit ermite après s’être aperçu que sa femme le trompait.

8 : St Jean de Dieu (1495-1550), portugais, a consacré sa vie aux malades et aux hôpitaux ; patron du personnel hospitalier, des soignants et des malades ; St Humfried (+ 870), évêque de Thérouanne (Pas de Calais), fut un des premiers à célébrer la fête de l’Assomption dans nos régions.

9 : Ste Françoise Romaine (1384-1440) : avec son mari, modèle d’un couple uni ; veuve, elle devint bénédictine (dérivés : France, Francine) ; St Dominique Savio (+ 1857), italien de Turin, doué dès l’enfance d’une grande maturité spirituelle et d’une joie sans borne, mort à l’âge de 15 ans, canonisé en 1954.

10 : St Vivien et les quarante saints martyrs de Sébaste (Arménie) (+ 320), légionnaires romains condamnés pour leur foi à périr nus sur un étang gelé ; Bse Marie-Eugénie Milleret (+1898), fondatrice de la congrégation des sœurs de l’Assomption.

11 : St Sophrone (+ 639), patriarche de Jérusalem, auteur d’une importante œuvre liturgique ; Ste Rosine, vénérée dans le diocèse d’Augsbourg, mais dont la vie est inconnue.

12 : Ste Justine(+1319), bénédictine d’Arezzo en Toscane dès l’âge de 13 ans ; St Maximilien (+295), maghrébin, exécuté à 21 ans pour avoir refusé d’être enrôlé dans l’armée romaine afin de ne pas être obligé de tuer des chrétiens (le premier « objecteur de conscience » ?) ; Bse Angèle Salawa (+1922), polonaise de famille pauvre, travailla comme domestique depuis ses 16 ans jusqu’à sa mort, se dévoua aux blessés pendant la première guerre mondiale.

13 : St Rodrigue (+837), né et mort à Cordoue, ville de l’Andalousie musulmane ; devenu prêtre clandestinement, il refusa d’apostasier et fut martyrisé ; Ste Patricia (+304), martyre d’Asie mineure, vie inconnue ; Bx Eric (+1415), fils d’un roi scandinave, refusa la couronne pour se consacrer à Dieu.

14 : Ste Mathilde ou Maud (880-968), grand’mère d’Hugues Capet, premier roi de France ; donna tous ses biens pour construire des hôpitaux, églises et monastères en Thuringe et Westphalie (Allemagne), devint moniale bénédictine à la mort de son époux (dérivé : Maud).

15 : Ste Louise de Marillac (1591-1660), fondatrice des Filles de la Charité avec St Vincent de Paul, se consacra aux malades, handicapés, vieillards (dérivés : Aloysia, Eloïse, Gina, Louisette, Louison, Lisette) ; Bx William Hart (+1583), anglais, entreprit des études sacerdotales à Douai mais malade, dut subir des cures à Spa et Namur ; ordonné prêtre, il retourna en Angleterre où il fut arrêté et condamné à mort par les anglicans pour prosélytisme.

16 : Ste Bénédicte (+1260), clarisse, succéda à Ste Claire au monastère d’Assise.

17 : St Patrick (390-461),gallois d’origine noble ; enlevé à seize ans par des Ecossais, il fut esclave en Irlande (il gardait les troupeaux de porcs) ; évadé, il se donna la mission de convertir l’Irlande ; devenu évêque, il sillonna tout le pays avec de nombreux compagnons missionnaires et fonda plusieurs monastères. Il est le patron de l’Irlande (dérivés : Patrice, Patricia) ; St Joseph d’Arimathie, procéda à l’ensevelissement de Jésus.

18 : St Cyrille de Jérusalem (315-386), docteur de l’Eglise, grand défenseur de la divinité du Christ, auteur des célèbres « catéchèses » qui résume la doctrine chrétienne pour les nouveaux baptisés ; Bse Marthe Le Bouteiller (+1883), française, entra chez les sœurs des écoles chrétiennes de la Miséricorde où, pendant 40 ans, elle exerça humblement les tâches de cuisinière et de jardinière.

19 : St Joseph, époux de la Vierge Marie, patron de l’Eglise universelle, de la Belgique et des travailleurs (dérivés : José, Joséphine, Josette, Josiane) ; Bx Marcel Callo (+1945), scout et jociste, martyr du nazisme à 23 ans.

20 : St Herbert (+687), prêtre anglais, ermite ; Stes Alexandra et Claudia (+ vers 300), originaires d’Asie mineure, martyres brûlées vives (dérivés : Sandra, Sandrine) ; Bx Joseph Bilczewski (+1923), polonais du diocèse de Cracovie, théologien, recteur de l’université de Lvov (Ukraine), archevêque latin de cette ville ; Ste Photine (+66), la tradition du 1er siècle lui attribue d’être la Samaritaine de l’Evangile (nom en russe :Svetlana).

21 : Bse Clémence (+1176), d’origine noble, devint bénédictine à Trêves ; St Nicolas de Flue (1417-1487), homme politique puis ermite, patron de la Suisse. 

22 : Ste Léa (+384), dame romaine ayant vécu dans l’entourage de St Jérôme (dérivés : Leïla, Lia, Lila) ; Bx Bronislaw Komorowski (+1940), prêtre polonais de Gdansk, plein de zèle, fusillé par les nazis, béatifié en 1999.

23 : St Turibio de Mogrovejo (+1606), espagnol, archevêque de Lima, le plus grand apôtre de l’implantation du catholicisme en Amérique latine ; Bx Dominique Méthode Treka (+1959), tchèque de Moravie, rédemptoriste, adepte de l’œcuménisme, infatigable constructeur d’églises, de couvents et maisons de retraite ; fut emprisonné lorsque furent supprimées les congrégations religieuses en Tchécoslovaquie communiste et mourut en prison ; Bse Rebecca (1832-1914), libanaise de rite maronite.

24 : Ste Catherine de Suède (1331-1381), fille de Ste Brigitte ; devenue veuve, elle devint abbesse des Brigittines, ordre fondé par sa mère.

25 : Annonciation (dérivé : Annonciade) ; St Humbert (+680), né de famille noble en Picardie ; après une vie d’inconduite, il fut ramené dans le droit chemin par St Amand et fonda l’abbaye de Maroilles ; St Dismas (le bon larron suivant la tradition) ; Bx Emilien Kovtch (+1944), prêtre gréco-catholique ukrainien, marié, père de 6 enfants, sauva de nombreux juifs ; arrêté par la Gestapo, il fut exécuté en camp de concentration.

26 : Ste Larissa (+370), martyre originaire de Crimée (Russie), brûlée vive par les Goths ariens dans une église avec de nombreux autres chrétiens (dérivé : Lara) ; St Ludger (+809), apôtre des Saxons, évêque de Munster à la demande de Charlemagne ; européen avant la lettre, il étudia successivement à Utrecht, à York et enfin au mont Cassin.

27 : St Rupert (+718), évangélisateur de la Bavière, fonda Salzbourg sur les ruines d’une ancienne ville romaine (dérivé : Robert)

28 : St Gontran (+592), petit-fils de Clovis et de Ste Clotilde, devint roi des Francs en 561 ; guerrier, porté aux excès, il eut difficile de mettre sa vie en accord avec sa foi mais travailla à diffuser le christianisme.

29 : Ste Gwladys (6e s.), fille d’un roi du Pays de Galles ; veuve, elle termina sa vie comme ermite dans la montagne (dérivé : Gladys) ; St Jonas (+327), né en Egypte, évangélisa la Perse.

30 : Bx Amédée de Savoie (1435-1472), né à Thonon, fils du duc de Savoie auquel il succéda à 20 ans ; avec son épouse, il fit construire hôpitaux et monastères. Il était réputé pour son sens de la justice ; St Jean Climaque (+649), auteur spirituel, moine au Sinaï.

31 : St Benjamin (+421), diacre en Perse, martyr (dérivés : Ben, Benjamine, Yasmine, Yasmina) ; St Guy (+1046), né à Ravenne, devint abbé de la grande abbaye de Pomposa près de Venise..

 

AVRIL

 

1er avril : St Hugues (+1132), évêque de Grenoble, lutta contre la simonie et réforma le clergé ; il participa avec St Bruno à l’édification de la Grande Chartreuse (dérivés : Hugo, Hugolin, Hugoline, Huguet, Huguette).

2 : St François de Paule (1436-1507), ermite, fondateur de l’ordre des Minimes.

3 : St Richard (1197-1253), recteur à Oxford puis évêque de Chichester dans le Kent ; il tint tête au roi Henri III qui prétendait régenter l’Eglise ; il redressa les mœurs ecclésiastiques et favorisa l’expansion des ordres mendiants en Angleterre (dérivés : Dick, Ricardo, Richardine).

4 : St Isidore de Séville (560-636), espagnol, il succéda comme évêque de Séville à son frère St Léandre ; grand érudit dans tous les domaines de connaissance, il publia une œuvre considérable, notamment en théologie ; il est à l’origine de la renaissance espagnole du 7e S. dite « isidorienne » et de la liturgie mozarabe.

5 : Ste Irène (+304), grecque, martyre sous le règne de l’empereur Dioclétien avec ses sœurs Agapè et Chiona (les 3 noms signifient : Paix, amour, pureté) ; St Vincent Ferrier (+1419), dominicain, il prêcha l’évangile en Espagne et en France.

6 : St Paul Le Bao Tinh (+1857), prêtre du Tonkin, torturé et décapité pour sa foi chrétienne ; St Marcellin (+304), pape mort martyr sous la persécution de Dioclétien.

7 : St Jean-Baptiste de la Salle (1651-1719), patron des instituteurs et éducateurs, fondateur des Frères des Ecoles Chrétiennes ; il ouvrit l’école aux pauvres.

8 : Ste Julie Billiard (1751-1816), née dans une famille de paysans picards, elle fonda à Amiens, pendant la révolution française, les Sœurs de Notre-Dame, congrégation destinée à l’éducation chrétienne des filles et à la formation des institutrices. En dispute avec son évêque, elle transporta sa congrégation à Namur, d’où elle se propagea partout dans le monde. Dans le diocèse de Namur, on la fête le 3 mai ; Bse Constance, reine d’Aragon (1247-1300), réputée pour sa bonté (dérivé : Conny)

9 : Ste Waudru (626-680), d’origine noble, sœur de Ste Aldegonde, eut quatre enfants ; une fois élevés, elle se sépara de son mari (St Vincent, fondateur de l’abbaye de Soignies), et établit une communauté de femmes autour de laquelle se développa la ville de Mons, où se trouvent ses reliques.

10 : St Fulbert (960-1028), évêque de Chartres, poète, musicien, philosophe, il composa des hymnes et des vies de saints ; St Hector (+ 870), moine anglais.

11 : St Stanislas (1030-1079), un des saints les plus populaires en Pologne. Evêque de Cracovie (comme Jean-Paul II), il excommunia le roi de Pologne pour sa tyrannie ; celui-ci l’assassina en pleine messe ; Ste Gemma Galgani (+1903), itélienne morte à 25 ans et qui fut favorisée  des stigmates de la passion du Christ.

12 : St Jules, pape de 337 à 352 ; d’origine romaine, il fut le promoteur du mystère de la Trinité (dérivés : Julien, Julienne, Julie, Juliette).

13 : Bse Ida (1040-1113), mère de Godefroid de Bouillon, elle dota richement les abbayes de Bouillon et Afflighem.

14 : Ste Ludivine (1380-1433), née d’agriculteurs de Schiedam en Hollande ; à 15 ans, elle fut paralysée suite à un accident de patinage ; elle supporta vaillamment ses souffrances et grâce à sa foi, fut comblée d’extases et de visites célestes (dérivés : Lidwine ou Liduvine) ; St Maxime, officier romain, martyr (dérivés : Maximilien, Max, Maximin).

15 : St Paterne (+1058), évêque de Vannes (France), constructeur de monastères.

16 : St Benoît-Joseph Labre (1748-1783), né dans le Pas de Calais, il se fit pèlerin mendiant, portant ses haillons et sa besace jusqu’à Rome, où il est très populaire.

17  : St Etienne Harding (+ 1134), un des fondateurs de l’abbaye de Cîteaux (Bourgogne), où il accueillit St Bernard, fondateur des Cisterciens.

18 : Bx Idesbald van der Gracht (+1167), noble né à Furnes, marié, père de famille, au service des comtes de Flandre ; veuf, il entra à l’abbaye des Dunes à Coxyde dont il devint abbé ; Bse Marie de l’Incarnation ( + 1618), mère de famille ; veuve, elle devint carmélite ; Bx Romain Archutowski, recteur du séminaire de Varsovie, déporté au camp de concentration de Majdanek où il mourut victime de mauvais traitements.

19 St Ursmer (+713), né près d’Avesnes (France), évangélise la Thiérache, la Fagne, la Ménapie ; devient abbé de Lobbes, mais ses restes sont déposés à Binche ; Ste Emma (ou Gemma) (+ 1045), proche de l’empereur d’Allemagne ; veuve très jeune, elle fit construire des abbayes.

20 : Bse Ode (ou Odette) (+1158), d’une famille noble du Brabant, qui voulut la marier de force alors qu’elle voulait rester vierge ; le jour du mariage, elle refusa de donner son consentement et finit par se mutiler le nez pour éloigner les prétendants ; elle réalisa enfin son vœu de devenir religieuse et devint abbesse des Sœurs Prémontrées (dérivés : Odilon, Odile) ; St Marcellin (+374), originaire d’Afrique, évangélisa les régions alpines.

21 : St Anselme (1033-1109), né au Piémont, bénédictin en Normandie et enfin archevêque de Canterbury ; européen avant la lettre, il est docteur de l’Eglise pour ses écrits théologiques et philosophiques. Il fut un des plus grands penseurs de son temps. (dérivé : Selma) ;

22 : St Soter (+175), pape d’origine grecque qui combattit les premières hérésies ; St Alexandre (+ 177), d’origine grecque, martyr à Lyon (dérivés : Alex, Axel, Alexandra, Sacha, Sandro)

23 : St Georges (+ vers 300), patron des soldats et cavaliers en Orient, de l’Angleterre, du Portugal et de l’Allemagne, populaire en Russie ; mourut martyr en Palestine, ayant déchiré publiquement un édit de l’empereur persécutant les chrétiens ; son combat contre le dragon est un symbole de sa lutte contre le paganisme (dérivés : Georgette, Georgina, Jord, Jordy, Joris, Igor, Youri)

24 : St Fidèle de Sigmaringen (1578-1622), précepteur de princes, avocat à Colmar, il se fit capucin et fut envoyé en Suisse pour combattre les calvinistes ; il fut tué en pleine messe, victime de son zèle ; Bx Isidore Bakanja (+ 1909), martyr au Congo.

25 : St Marc, évangéliste (probablement le Jean-Marc des Actes des Apôtres), d’abord compagnon de Paul et Barnabé, avec qui il se « brouilla », il fut ensuite le disciple de Pierre dont la prédication est résumée dans son Evangile écrit vers 70. La tradition lui attribue la fondation de l’Eglise d’Alexandrie en Egypte. Patron de Venise où son corps fut transféré. (dérivés : Marcel, Marcien, Marcienne, Marco) ; Ste Melle ou Melissa (+ 780), irlandaise, mère de famille puis religieuse (dérivé : Mélisande)

26 : St Clet ou Anaclet (+88), pape, 2e successeur de Pierre, mais dont la vie est inconnue ; Bse Alda (1249-1309), née à Sienne d’une famille noble et morte dans cette ville où son corps est conservé, elle se mit au service des malades toute sa vie (dérivés : Alida, Aldo, Aude).

27 : St Siméon (+107), selon la tradition, fils de Cléophas et parent de Jésus, successeur de l’apôtre Jacques comme chef de l’Eglise de Jérusalem ; Ste Zita (1218-1278), patronne des servantes, née en Toscane entra à 12 ans comme domestique dans une famille et y resta toute sa vie, malgré de mauvais traitements ; pauvre, elle partageait sa nourriture avec de plus pauvres.

28 : Ste Valérie (3e S.), martyre, avait fondé à Milan une communauté chrétienne cachée dans un cimetière romain (dérivés : Valère, Valériane)) ; St Louis-Marie Grignion de Montfort (+ 1716), breton, fondateur de la congrégation des Filles de la Sagesse et de la Compagnie des Missionnaires de Marie (Montfortains).

29 : Ste Catherine de Sienne (1347-1380), patronne de l’Italie, devint religieuse dominicaine à 15 ans ; elle mena une vie mystique (visions, stigmates) mais aussi active, allant jusqu’à conseiller les papes (bien qu’illettrée) et luttant pour l’unité de l’Eglise, alors divisée par le schisme d’Occident. Première femme à avoir été déclarée docteur de l’Eglise. Une des grandes saintes du calendrier (dérivés : Carine, Cathy, Katia, Ketty, Kitty, Catheline) ; St Hugues de Cluny (+1109), noble français, abbé de cette célèbre abbaye à 25 ans, artisan de la réforme monastique.

30 : St Robert de Molesmes (+ 1110), né dans une grande famille de Champagne, réforma l’ordre des Bénédictins et participa à la fondation de l’abbaye de Cîteaux (Cisterciens) (dérivés : Robin, Rigobert, Roberte, Bob, Bert). ; St Joseph Thuan (+1862), prêtre vietnamien mort martyr ; Bse Rosemonde (12e S.) ; St Pie V, pape (+ 1571), dominicain, il appliqua les résolutions du Concile de Trente ; St Forannan (10e S.), irlandais, abbé de l’abbaye de Waulsort.

 

MAI

 

1er mai : St Joseph artisan, patron des travailleurs ; Ste Tamara (1160-1212), reine de Géorgie, assura la sécurité de son peuple et protégea les Lettres et Sciences, très vénérée en Géorgie ; St Brieuc (+ 502), fondateur du monastère ayant donné naissance à la ville de St Brieuc ; St Augustin Schoeffler (+1851), lorrain, missionnaire au Vietnam, mourut décapité

2 : St Athanase d’Alexandrie (+ 373), théologien remarquable, un des quatre plus grands docteurs de l’Eglise, champion de la divinité du Christ, il lutta contre l’hérésie arienne ; Ste Zoé (+ 127), esclave et martyre ; St Boris (+ 907), prince de Kiev, roi de Bulgarie, patron de Moscou.

3 : Sts Philippe et Jacques, apôtres. Jacques, dit « le mineur », pour le distinguer de l’autre Jacques apôtre) était proche parent de Jésus. Il dirigea la communauté de Jérusalem après le départ de Pierre ; contrairement à Paul, il défendait la thèse suivant laquelle il fallait être adepte de la religion juive avant de devenir chrétien ; mort martyr en 62. Philippe prêcha l’Evangile en Asie mineure et mourut martyr vers 80 ; St Alexandre (+117), un des premiers papes, martyr à Rome.

4 : St Sylvain (+ 311), évêque de Gaza en Palestine, condamné aux travaux forcés dans les mines, mourut décapité (dérivés : Sylvaine, Silvane, Silouane ; St Florian (+ 304), officier supérieur romain, en poste sur le Danube ; devenu chrétien, il fut arrêté et noyé. Patron de la Haute Autriche (dérivés : Florent, Floris, Florin, Florimond, Floriane) ; Bse Marie-Léonie Paradis (+1912), foncatrice des Petites sœurs de la Saite Famille pour le service des séminaires et foyers sacerdotaux.

5 : Ste Judith (+ 1260), princesse de Thuringe (Allemagne), perdit son mari en croisade, et se retira en Prusse dont elle est la patronne (dérivé : Jody) ; St Ange (1185-1220), né à Jérusalem de famille juive convertie ; religieux carme, il fut envoyé en Sicile pour prêcher contre les Cathares.

6 : St Domitien (+560), évêque de Tongres-Maastricht, mort à Huy dont il est le patron parce qu’il sauva la ville d’une épidémie ; St Antonin (+1445), prieur du couvent St Marc de Florence, guida les travaux de peinture de Fra Angelico.

7 : Ste Gisèle de Bavière (+1060), première reine de Hongrie aux côtés de son époux St Etienne ; Ste Domitille (+95), une des premières martyres de l’Eglise de Rome, apparentée à l’empereur ; les chrétiens étaient enterrés dans son cimetière (catacombes de Domitille à Rome) ; St Augustin Roscelli (+1902), italien, prêtre fondateur des sœurs de l’Immaculée conception, canonisé en 2001.

8 : St Désiré (+550), archevêque de Bourges, chancelier de Clovis et de ses successeurs, apôtre du christianisme et de la paix en Gaule (dérivé : Désirée) ; Ste Itte (+652), épouse de Pépin de Landen, co-fondatrice avec sa fille Ste Gertrude de l’abbaye de Nivelles, fit don à l’Eglise de terrains à Fosses la ville.

9 : St Pacôme (+346), d’abord soldat en Haute Egypte, se fit ermite et fonda les premières communautés d’ermites dans le désert et au bord du Nil ; il fut à la base de la vie monastique pour laquelle il rédigea une règle.

10 : Ste Solange (+880), jeune bergère du Berry, d’une grande beauté, avait fait vœu de virginité, refusa la proposition de mariage d’un noble prétendant qui la tua. Vénérée en France à St Martin du Cros (dérivés : Solvène, Solveig, Zéline) ; St Isidore (+1130), patron de Madrid et des laboureurs ; Bx Damien De Veuster (1840-1889), apôtre des lépreux.

11 : St Gengoux (+760), noble carolingien, aida les pauvres et témoigna d’une grande patience dans le mariage ; malgré cela, sa femme le fit assassiner ; vénéré à Florennes ; Ste Estelle (3e S.), martyre originaire de Saintonge en France (dérivés : Stella, Astrid, Esterelle) ; St Mamert (+477), évêque de Vienne (France), créa la procession des Rogations (tombées en désuétude depuis Vatican II).

12 : Sts Achille et Nérée (+304), martyrs, soldats de la garde impériale romaine, enterrés dans les catacombes de Domitille ; St Germain de Constantinople (+733), théologien des icônes ; St Pancrace.

13 : Ste Rolande (9e S.), fille de Didier, roi des Lombards ; fiancée au roi d’Ecosse contre sa volonté,, elle s’enfuit pour se rendre à Cologne dans un monastère, tomba malade en chemin et fut recueillie par un paysan de Villers-Poterie (près de Charleroi). Elle y mourut (dérivé : Orlane) ; St Servais (+359), premier évêque connu de Belgique (établi à Tongres puis à Maastricht) ; participa au concile de Rimini et lutta contre l’arianisme ; St Onésime (4e S.), évêque de Soissons.

14 : St Matthias, apôtre, un des disciples ayant suivi Jésus et « tiré au sort » après l’Ascension, pour remplacer Judas comme apôtre ; aurait évangélisé la Macédoine.

15 : Ste Denise (+ 251), à Lampsaque (Turquie) se précipita au milieu d’une foule qui lapidait trois chrétiens pour mourir avec eux ; arrêtée, elle fut jugée et décapitée. Elle avait 16 ans. Les actes de son procès ont été conservés ; St Caleb (+555), roi d’Ethiopie, cruel et vengeur, mais qui finit comme moine à Jérusalem

16 : St Honoré (6e S.), évêque d’Amiens, populaire en Picardie et à Paris ; une tradition dit qu’au cours d’une messe, le Christ lui apparut pour consacrer lui-même le pain et le vin. Il devint dès lors patron des boulangers et pâtissiers (dérivés : Honorat, Honorine, Nora, Norine) ; St Jean Népomucène (+ 1393), chapelain de la cathédrale de Prague et de la reine de Bohême, assassiné par le roi de ce pays ; il est le symbole de la réforme catholique en Bohême ; St Brendan (+ 583), moine irlandais célèbre à cause d’une légende qui veut qu’il ait découvert l’Amérique (dérivé : Brandon, Brenda) ; Bx Michel Wozniak (+1942), prêtre polonais mort au camp nazi de Dachau.

17 : St Pascal Baylon (1540-1592), berger espagnol devenu franciscain, remplit des tâches subalternes toute sa vie et fut un apôtre de l’Eucharistie ; Léon XIII (19e S.) le déclara patron de toutes les œuvres eucharistiques (dérivés : Pascaline) ; Bx Ivan Ziatyk (+1952), prêtre polonais, arrêté par le KGB russe et déporté en goulag.

18 : St Eric (+1160), roi de Suède, évangélisa la Finlande ; législateur, il améliora la condition féminine (dérivé : Erika) ; St Dioscore (dérivé : Cora, Coraline, Corinne) ; St Jean 1er (6e s.), pape, prisonnier du roi arien Théodoric et mort de faim.

19 : St Yves (1253-1303), breton, juriste, avocat des ignorants et des pauvres ; patron des juristes, notaires, huissiers, le plus populaire des saints bretons (dérivés : Yvonne, Yvette, Maryvonne, Ivain, Yvelin, Yveline) ; St Crispin de Viterbe (1750), capucin italien qui toute sa vie fut cuisiner, infirmier et jardinier de son couvent.

20 : St Bernardin de Sienne (1380-1444), originaire d’une grande famille italienne, devint franciscain, grand prédicateur, initiateur de la dévotion au nom de Jésus, fondateur du signe IHS, initiales de « Jésus sauveur des hommes » (dérivé : Bernardine) ; St Prothais Chong (1839), coréen, martyr à Séoul avec plusieurs autres milliers de chrétiens.

21 : St Constantin (272-337), né en Serbie, fils d’empereur et de Ste Hélène, devint lui-même empereur romain en 306 ; se convertit au christianisme après une victoire contre un rival en 313 ; il protégea les chrétiens, présida le concile de Nicée, construisit des églises, imposa le christianisme, détruisit les temples païens. De persécutée, l’Eglise allait devenir dominatrice, y compris en politique, position ambiguë qui ne commença à se modifier qu’au 19e S. (dérivé : Tino) ; Bx Eugène de Mazenod, évêque de Marseille, fondateur de la Congrégation des missionnaires oblats de Marie Immaculée.

22 : Ste Rita (1381-1457), italienne, veuve devenue religieuse, fut canonisée à cause de sa piété et de sa patience ; regardée souvent comme la sainte des cas désespérés ; St Emile l’Africain (+250), martyr du Maghreb (dérivé : Emilien) ; Ste Julie (5e S.,), patronne de la Corse.

23 : St Didier (+607), évêque de Vienne (France), lutta pour défendre la morale chrétienne et fut poursuivi par la haine de la reine Brunehaut dont il dénonçait l’inconduite ; celle-ci le fit lapider par ses soldats (dérivé : Didiane) ; St Guibert de Gembloux (+962), offrit son domaine pour la création d’un monastère ; meurt à Metz ; Bx Joseph Kurzawa et Vincent Matuszewiski (+1940), prêtres polonais, assassinés par la Gestapo.

24 : Sts Donatien et Rogatien (+299), deux frères, martyrs, décapités à Nantes, patrons de cette ville (dérivés : Donat, Donatienne) ; Ste Jeanne, une des saintes femmes de l’Evangile, faisant partie de l’entourage de Jésus (dérivés : Jane, Jany, Jeannette, Jeannine, Jehanne, Joan, Jenny, Vanina) ; Bx Louis-Zéphyrin Moreau (+1901), premier évêque canadien à être béatifié.

25 : Ste Madeleine-Sophie Barat (Ste Sophie)(1779-1865), bourguignonne, fonda les Filles du Sacré-Cœur pour l’éducation des jeunes filles et obtint des résultats remarquables (dérivé : Sonia) ; St Bède le Vénérable (673-735), moine anglais, grand intellectuel.

26 : St Philippe Néri (1515-1595), prêtre de Florence, fondateur des Oratoriens ; St Béranger (+1093), bénédictin de Toulouse (dérivé : Bérangère) ; Ste Anne-Marie Parédès (+1645), péruvienne, offrit sa vie pour ses compatriotes terrorisés par un tremblement de terre, recluse dans une cellule avec sa guitare et un cercueil.

27 : St Augustin de Cantorbery (+605), bénédictin de Rome, évangélisa l’Angleterre ; St Athanase Bazzekuketta (+1886), baptisé par les Pères blancs en Ouganda, page du roi Mwanga qui le fit martyriser.

28 : St Germain de Paris (496-570), moine et évêque, construisit l’abbaye de St Germain des Prés ; Bx Antoine-Julien Nowowiejski (+1941), évêque polonais, mort martyr en camp de concentration.

29 : Bx Aymar (ou Adhémar) (+1242), dominicain massacré par les Albigeois (hérésie cathare) à Toulouse ; Bse Géraldine (+1240), ermite ; St Maximin (4e s.), évêque de Trèves, combattit l’arianisme.

30 : Ste Jeanne d’Arc (1412-1431), patronne de la France, lutta contre les Anglais et fut brûlée vive à Rouen comme hérétique à l’âge de 19 ans. Réhabilitée en 1456, elle ne fut canonisée qu’en 1920. Sainte la plus populaire de France (dérivé : Lorraine) ; St Joseph Marello (+1895), évêque italien, fondateur des oblats de St Joseph.

31 : Ste Pétronille (+81), vierge romaine convertie par St Pierre, martyre. Fut patronne de la France jusqu’au 17e S. (dérivés : Pernelle, Pétronie).

 

JUIN

 

1er juin : St Justin (+166), né à Naplouse en Palestine, de famille grecque ; philosophe, il écrivit une apologie de la religion chrétienne qui essaye de concilier religion et philosophie ; mourut décapité ; St Ronan (ou Renan) (5e S.), irlandais, ami de St Patrick, vénéré en Bretagne.

2 : Ste Blandine (+177), esclave chrétienne martyrisée à Lyon. On dit que les fauves lâchés dans l’arène refusèrent de la toucher ; on finit par l’égorger : St Erasme (ou Elme) (+313), très vénéré au Moyen-Âge, patron des marins (dérivé : Elmer) ; Sts Pierre et Marcellin (+304), martyrs romains nommés dans une des prières eucharistiques.

3 : St Charles Lwanga et les martyrs de l’Ouganda (+1887), baptisés ou catéchumènes, moururent martyrs dans les premières années de l’évangélisation de l’Afrique centrale ; St Kevin (+618), irlandais, moine, est peu connu mais fait l’objet de nombreuses légendes en Irlande.

4 : Ste Clotilde (470-545)), fille de roi, épouse de Clovis qu’elle amena à se convertir ; Bx Antoine Zawistowski (+1942), prêtre polonais, mort martyr au camp de Dachau.

5 : St Igor (+1147), grand duc de Russie, devint roi d’Ukraine en 1146 mais fut rejeté par le peuple ; il se retira alors dans un monastère et se fit moine ; poursuivi par la haine du peuple, il fut lynché dans l’église du monastère l’année suivante (prénom dérivé de Georges) ; St Boniface (680-754), bénédictin anglais, apôtre de la Germanie.

6 : St Norbert (1080-1134), prince allemand, né à Cologne, se convertit et donna tous ses biens ; avec son disciples Hugues de Fosses, il évangélisa le Hainaut et le Brabant et fonda l’ordre des Prémontrés et l’abbaye de Floreffe, première église norbertine en Belgique ; devint ensuite évêque de Magdebourg (Allemagne) ; Bx Marcellin Champagnat (+1840), fondateur des Frères Maristes.

7 : Bse Marie-Thérèse de Soubiran (1834-1889), fondatrice des Sœurs de Marie Auxiliatrice (dérivé : Maïté) ; St Gilbert de Neuffonts (+1152), anglais, fondateur de monastères.

8 : St Médard (+558), né en Picardie, évêque de Noyon (France), administra le diocèse de Tournai et évangélisa la Flandre ; on lui attribue un pouvoir sur la pluie (patron des brasseurs et vendeurs de parapluie).

9 : St Ephrem (+373), diacre de Syrie, proclamé docteur de l’Eglise pour les hymnes religieux qu’il composa (on le surnommait « la harpe du Saint Esprit ») (dérivé : Ephraïm) ; Bse Diane (+1236), née à Bologne, disciple de St Dominique, moniale dominicaine ; St Félicien (+251), martyr, évêque de Foligno, évangélisa l’Ombrie (Italie).

10 : St Landry (+660), évêque de Paris, fonda le premier hôpital parisien dans la Cité (l’Hôtel-Dieu), qui fonctionne encore aujourd’hui ; Bx Edouard Pope (+1924), fils d’un boulanger flamand, prêtre, apôtre du Sacré Coeur.

11 : St Barnabé, originaire de Chypre, un des premiers disciples de Jésus, considéré comme apôtre, même s’il ne fait pas partie des « Douze » ; c’est lui qui introduisit St Paul parmi les apôtres, se porta garant de la sincérité de sa conversion et l’accompagna dans ses premières missions, notamment en Turquie ; une brouille survint entre eux et Barnabé regagna Chypre avec Marc, où il subit le martyre ; Bse Adélaïde ou Alice (+1250), religieuse à l’abbaye de La Cambre à Bruxelles, devenue lépreuse qui passa de nombreuses années séquestrée dans un pavillon au fond de son monastère ; Bse Yolande (+1299), clarisse, fille d’un roi de Hongrie.

12 : Bx Guy de Cortone (+1245), riche seigneur toscan qui, sous son impulsion de St François d’Assise, abandonna ses biens et se fit ermite ; St Placide (+1248), abbé cistercien.

13 : St Antoine de Padoue (1195-1231), né au Portugal, rejoignit François d’Assise ; grand orateur, il fut proclamé docteur de l’Eglise. Une tradition lui donne le pouvoir de retrouver les objets perdus (dérivés : Anthony, Tony, Antonin, Antoinette).

14 : Sts Rufin et Valère (+287), martyrs à Soissons, noyés ; chefs des greniers impériaux, ils évangélisaient les fonctionnaires qui s’approvisionnaient chez eux ; St Elisée, prophète de l’Ancien Testament.

15 : Ste Germaine Cousin (1579-1601), petite paysanne pauvre de Pibrac (Toulouse), maladive, infirme, maltraitée par ses parents, mais d’une charité inépuisable, partageant sa nourriture avec plus pauvre qu’elle ; elle mourut dans sa bergerie, au milieu de ses moutons, là où ses parents l’avaient reléguée ; elle avait 22 ans ; de nombreux miracles lui furent attribués après sa mort ; St Bernard de Menthon (+1008), fondateur des hospices du Grand et du Petit Saint Bernard dans les Alpes (patron des alpinistes).

16 : St François Régis (1597-1640), jésuite né en Languedoc, grand prédicateur ; son nom est devenu un prénom populaire (dérivé : Régis) ; Ste Lutgarde, honorée en Brabant wallon ; St Aurélien (+551), évêque d’Arles.

17 : St Rainier (+1160), fils d’un riche marchand de Pise (dont il est le patron), se dit moine et avait la réputation de faire des miracles (dérivé : Renier) ; St Hervé (6e S.), ermite breton ; St Alène de Forest (Bruxelles).

18 : St Léonce (2e S.), soldat grec, martyr au Liban, très vénéré en Syrie.

19 : St Romuald (952-1027), fils du duc de Ravenne, fondateur des Camaldules mêlant vie d’ermite et de moine ; Sts Gervais et Protais (2e S ;), martyrs de Milan (dérivé : Gervaise) ; St Dié ou Didier ou Dieudonné (+679), évêque de Nevers, fonda un monastère dans les Vosges où se forma ensuite la ville qui porte son nom ; Bse Micheline (+1356), italienne, mariée à 12 ans, veuve à 20 ans, elle se fit franciscaine malgré l’opposition de sa famille.

20 : Ste Florence (7e S.), religieuse espagnole, sœur de trois saints (Isidore, Léandre,Fulgence) ; St Silvère (ou Sylvère)(+537), pape en 536, a la particularité d’être fils de pape (son père fut élu pape alors qu’il était veuf) ; il fut calomnié par un certain Vigile qui voulait prendre sa place, fut accusé de trahison par l’autorité politique de Rome et exilé en Orient où il mourut.

21 : St Louis de Gonzague (1568-1591), de famille noble italienne, entra chez les Jésuites, fut envoyé à Rome faire des études où il mourut de la peste pour avoir soigné des pestiférés ; patron de la jeunesse et des étudiants (dérivés : Aloïs, Gino, Luis, Gonzague) ; St Rodolphe (+866), né à Limoges, évêque de Bourges (dérivés : Rudolphe, Rudy) ; St Julien (4e S.), fils de sénateur romain, martyr.

22 : St Paulin de Nole (+431), riche propriétaire Bordelais qui se convertit et laissa tous ses biens ; évêque de Nole.

23 : Ste Audrey (+679), fille de roi, religieuse en Angleterre, où elle est très populaire (connue aussi sous le nom de Ethel) ; Ste Marie d’Oignies (1213), vierge recluse ; St Walhère d’Onhaye.

24 : St Jean Baptiste, patron des tailleurs et oiseliers (dérivés : Baptiste, Baptistin, et tous les dérivés de Jean : Jeanne, Hans, Giovanni, Jack, Yvan, Juan, John, Johnny…).

25 : St Prosper (+463), né à Limoges, se maria mais les époux décidèrent d’embrasser tous deux la vie religieuse ; appuya St Augustin et devint secrétaire du pape Léon le Grand ; auteur d’une histoire universelle et d’une œuvre théologique importante ; Ste Eléonore (+1291), fille du comte de Provence, belle-sœur du roi St Louis, mariée au roi d’Angleterre, poétesse ; considérée comme sainte bien que non canonisée (dérivés : Aliénor, Nora).

26 : St Anthelme (1107-1178), savoyard, il fonda la *Grande Chartreuse.

27 : St Cyrille (+444), patriarche d’Alexandrie (Egypte), docteur de l’Eglise, animateur du concile d’Ephèse qui proclama « Marie, mère de Dieu » ; St Ferdinand (1198-1252), roi de Castille, combattit les Maures, fonda l’université de Salamanque et imposa le castillan comme langue officielle de l’Espagne (actuel espagnol) (dérivés : Fernand, Fernande).

28 : St Irénée (+200), né à Smyrne en Asie Mineure, disciple de St Polycarpe, lui-même disciple de l’apôtre Jean ; évangélisateur de la Gaule, évêque de Lyon, grand défenseur de l’unité des chrétiens, déjà très divisés à cette époque ; combattit l’hérésie gnostique.

29 : Sts Pierre et Paul (+64), patrons de Erpent. Pierre présida d’abord la communauté de Jérusalem ; on pense qu’il présida ensuite celle d’Antioche avant d’être martyrisé à Rome. Paul, né à Tarse en Asie Mineure, juif converti, apôtre des païens, fit de nombreux voyages missionnaires racontés dans les Actes des Apôtres ; auteur de 14 épîtres qui forment avec les Evangiles, la base de la théologie et doctrine chrétiennes. Pierre et Paul sont considérés comme les deux piliers de l’Eglise primitive.

30 : St Martial (3e S.), évêque de Limoges ; Sts premiers martyrs de l’Eglise de Rome, victimes, comme Pierre, de la persécution de Néron ; St Adolphe (+1224), allemand de famille noble, chanoine à Cologne, évêque d’Osnabrück, « aumônier des pauvres », il fut considéré comme saint dès le lendemain de sa mort (dérivé : Adolphine).

 

JUILLET

 

1er juillet : St Thierry (+533), disciple de St Remi, évêque de Reims (dérivé : Dirk) ; Ste Esther (5e S. av. J-C), une des grandes figures féminines de l’Ancien Testament, femme de Xerxès I, roi de Perse ; sauva le peuple juif, déporté à Babylone, d’un massacre ; St Rombaut (+775), originaire d’Allemagne, se fixa dans un ermitage aux environs de Malines où il prêcha l’évangile.

2 : Bx Pierre de Luxembourg (1369-1387), de famille noble lorraine, fut envoyé à 10 ans à Paris faire des études et y mena une vie austère ; sa famille lui obtint un poste d’archidiacre à Dreux puis à Bruxelles. Le pape le nomma évêque de Metz à 16 ans ; il s’y fit remarquer par sa vie de pauvreté ; cardinal à 17 ans, il mourut l’année suivante, probablement des suites des mauvais traitements qu’il s’infligeait ; St Otto de Bamberg (+1139), évêque en Bavière et évangélisateur de la Poméranie ; St Martinien, martyr romain.

3 : St Thomas, apôtre, prototype de l’incrédule qui ne croit que ce qu’il voit ; on sait peu de choses de sa vie ; il aurait vécu à Edesse (Asie Mineure) ; plusieurs écrits apocryphes lui sont attribués (Evangile de Thomas, Actes de Thomas).

4 : Ste Elisabeth (1271-1336), fille du roi d’Espagne, reine du Portugal, lutta toute sa vie pour faire cesser les guerres interminables entre nobles portugais (dérivés : Elise, Elsa, Liliane, Isabelle, Betty, Lise, Lisette…) ; Ste Berthe (+725), noble dame d’Artois, fondatrice d’un couvent.

5 : St Antoine-Marie Zaccaria (1502-1539), noble lombard, au moment où se propageait le protestantisme, fonda l’ordre des Barnabites consacré à la réforme du clergé ; Stes Thérèse Chen jin et Rose Chen Anjie (+1900), martyres à 25 et 22 ans sous la révolte des Boxers en Chine, canonisées en 2000.

6 : Ste Marietta Goretti (1890-1902), italienne née de parents ouvriers agricoles, elle défendit à 12 ans sa virginité face à un garçon qui s’était épris d’elle et la frappa à mort ; elle eut le temps de pardonner à son meurtrier et lui apparut en prison ; celui-ci assista en 1950 au procès de canonisation de sa victime ; Ste Godelieve de Flandre (1040-1070), née à Boulogne, mariée à un noble de Flandre occidentale qui ne cessa de la maltraiter et la fit assassiner ; malgré tous ses déboires, elle resta une épouse soumise aux volontés de son mari ; Bse Marie-Thérèse Le dochowska (1922), comtesse autrichienne d’origine polonaise, fonda l’Institut St Pierre Claver pour le soutien des missionnaires.

7 : Bx Raoul Milner (+1591), laboureur illettré anglais, il abrita des prêtres catholiques lorsque ceux-ci furent persécutés par les Anglicans, fut condamné et exécuté, ayant refusé d’abjurer sa foi.

8 : St Thibaud (+1247), noble français, abbé de l’abbaye cistercienne de Vaux de Cernay, ami de St Louis roi de France ; St Edgar le pacifique (+975), roi d’Angleterre qui y favorisa un réveil religieux ; il est à l’origine de la division du pays en comtés ; St Kilian (640-689), moine irlandais envoyé en Bavière où il fut massacré.

9 : Bse Amandine (1872-1900), née à Herck-la-Ville en Belgique, de son vrai nom Pauline Jeuris, fut missionnaire franciscaine en Chine (surnommée par les Chinois « la vierge européenne qui rit toujours »), massacrée par la secte fanatique des Boxers (dérivés : Amanda, Mandy) ; Bses martyres d’Orange (+1794), guillotinées sous la Révolution française, en chantant le « Te Deum » ; Sts martyrs de Gorcum (+1572), prêtres et religieux, dont 5 Flamands, mis à morts aux Pays-Bas pour leur fidélité à l’Eglise catholique.

10 : St Ulric (+1093), moine allemand, fondateur de plusieurs abbayes ; Stes Rufine et Seconde (+257), martyres romaines ; Ste Amelberge de Gand (+ vers 772).

11 : St Benoît (480-550), ermite italien, il attira des disciples et vers 530 fonda le célèbre monastère du Mont Cassin, écrivit une règle de vie monastique qui inspirera toutes les règles ultérieures, modèle de sagesse. Patriarche de tous les moines d’Occident. En 1964, proclamé par Paul VI patron de l’Europe ; Ste Olga (+969), princesse de Kiev, première chrétienne qu’ait connue la Russie ; son fils Vladimir imposera le christianisme au pays.

12 : Bx Olivier (1625-1681), archevêque en Ulster (Irlande) ; en butte à de continuelles persécutions des Anglicans, il parvint à redresser l’Eglise irlandaise ; victime de calomnies, il fut emprisonné à Londres et condamné à mort.

13 : St Henri (973-1024) et son épouse Ste Cunégonde ; empereur d’Allemagne, il travailla avec les abbayes à restaurer la discipline ecclésiatique (dérivés : Harry, Henriette) ; St Joël (400 av. J.C.), prophète de l’Ancien Testament (dérivé : Joëlle) ; Ste Mildred (7e S.), une des saintes les plus vénérées d’Angleterre ; St Eugène, évêque de Carthage (+505), persécuté par les ariens, mort en exil à Albi (France) (dérivé : Eugénie).

14 : St Camille de Lellis (1550-1614), italien, fondateur des « Frères du bien mourir », religieux hospitaliers à la croix rouge ; considéré comme l’initiateur de la bienfaisance publique moderne, patron des infirmiers et infirmières ; St Vincent (+677), de famille aisée, époux de ste Waudru ; ils se séparèrent pour la vie religieuse et fonda l’abbaye de Soignies.

15 : St Bonaventure (1221-1274), grand théologien, docteur de l’Eglise, supérieur général des franciscains ; avec Thomas d’Aquin, une des grandes figures philosophique du Moyen-Âge ; St Donald (VIIIe S.), écossais, père de 9 filles ; il se retira dans la campagne pour fonder avec elles une communauté religieuse ; St Vladimir (956-1015), grand prince de Kiev, se convertit et fit appel à des missionnaires grecs pour évangéliser la Russie ; il fit baptiser tout le peuple (dérivé : Valdemar) ; Bse Anne-Marie Jahouvey (+1851), fondatrice de la congrégation des sœurs de St Joseph de Cluny, toujours présente sur les cinq continents.

16 : Notre Dame du mont Carmel (en Galilée), lieu de fondation de l’ordre du Carmel (dérivés : Carmen, Carmina, Carmela) ; Ste Elvire (12e S.), moniale allemande ; Ste Marie-Madeleine Postel (+1846), fondatrice des « Filles de la Miséricorde ».

17 : Bse Charlotte et les religieuses de Compiègne (+1794), guillotinées sous la Révolution française en chantant le « Salve Regina » (dérivés : Carline, Carole, Caroline, Charlène, Charline, Arlette) ; Ste Marcelline (+398), sœur de St Ambroise, archevêque de Milan ; elle mena une vie axée sur la prière et la charité ; St Frédégand 7e S.), irlandais, abbé de St Amand à Deurne (Anvers) et son corps a été transféré à Moustier sur Sambre ; St Alexis (7e S.).

18 : St Frédéric (+838), petit-fils du roi des Frisons, devint évêque d’Utrecht ; fut assassiné dans une église de Maastricht sur l’ordre de l’impératrice d’Allemagne Judith à qui il reprochait ses débauches (dérivés : Fred, Freddy, Frédérique, Fritz) ; St Arnoul (+641), évêque de Metz puis ermite à Remiremont (Vosges)

19 : St Arsène le Grand (+449), né à Rome, précepteur des enfants de l’empereur de Byzance, se fit ermite en Egypte ; on lui doit de nombreuses maximes pleines de sagesse encore utilisées aujourd’hui.

20 : Ste Marguerite (ou Marine) (+290), martyre à Antioche, une des « voix » de Jeanne d’Arc (dérivé : Magali) ; St Elie (IXe S. av. J.C.), grand prophète de l’Ancien Testament, enlevé au ciel dans un char de feu (dérivés : Eliane, Eliot).

21 : St Victor (+290), officier romain en garnison à Marseille, martyr sous l’empereur Dioclétien (dérivés : Victorien, Victorin)) ; St Laurent de Brindisi (+1619), extraordinaire prédicateur, aumônier militaire, mais aussi stratège dans les guerres contre les Turcs ; St Daniel (IIe S. av. J.C.), prophète de l’Ancien Testament (dérivés : Danielle, Dany).

22 : Ste Marie-Madeleine (Marie de Magdala), une des disciples les plus dévouées de Jésus ; elle était au pied de la croix et vit, la première, le Christ ressuscité. On l’a souvent confondue par erreur avec la pécheresse de l’Evangile et avec Marie, sœur de Lazare (dérivés : Mado, Mady, Marlène, Magdalena) ; St Wandrille (+668),, ermite qui fonda l’abbaye qui porte son nom en Normandie.

23 : Ste Brigitte (+1373), princesse de Suède, fondatrice des « Brigittines » et de l’ordre du Saint Sauveur. Jean-Paul II en a fait une des patronnes de l’Europe (dérivé : Britta) ; St Jean Cassien (+533), moine à Bethléem, fonda ensuite deux monastères à Marseille, il est un des grands docteurs de la vie monastique.

24 : Bse Christine l’Admirable (+1224), née à Liège ; on lui attribue des expériences mystiques et des miracles ; elle finit sa vie dans un couvent de Saint-Trond (dérivés : Christel, Christiane) ; Ste Ségolène (+769), fille d’un noble d’Aquitaine, elle se fit religieuse après son veuvage et est enterrée à la cathédrale d’Albi.

25 : St Jacques le Majeur, frère de Jean, présent avec Pierre lors de la Transfiguration, fut le premier apôtre martyrisé (en 44). Une légende fait aller son corps en Espagne, d’où naît à partir du 10e S., le pèlerinage à Compostelle, troisième haut lieu de la chrétienté après Jérusalem et Rome. Patron de l’Espagne (dérivés : James, Jimmy) ; St Christophe de Lycie (+250), martyr en Asie mineure ; des légendes en ont fait l’objet d’un culte extraordinaire ; patron des voyageurs et des automobilistes ; Ste Valentine et ses compagnes (+308), palestinienne brûlée vive pour sa foi.

26 : Ste Anne et St Joachim, parents de Marie selon la tradition ; leur culte, très populaire, est apparu au 6e S. Anne est patronne des ménagères, couturières et de la Bretagne (dérivés : Anaïs, Anita, Annabelle, Annick, Anouk, Nancy…) ; Bx martyrs de Motril (+1936), tués en haine de la foi lors de la guerre civile espagnole.

27 : Ste Nathalie et St Aurèle, son mari, (+852), martyrs à Cordoue alors aux mains des musulmans (dérivés : Natacha, Léna) ; St Panataléon (+303), médecin de l’empereur romain, décapité parce que chrétien.

28 : St Samson (+565), moine gallois, évangélisateur de la Normandie et de la Bretagne.

29 : Ste Marthe (+ vers 80), sœur de Lazare et Marie, amis de Jésus. Patronne des aubergistes et des servantes ; St Loup de Lérins (+478), évêque de Troyes, combattit le pélagianisme (qui minimisait la grâce de Dieu).

30 : Ste Juliette (+303), native de Césarée en Palestine, fortunée, se fit déposséder par un intendant malhonnête qui la dénonça comme chrétienne pour voler ses biens ; elle fut alors brûlée vive ; St Pierre Chrysologue (+450), évêque de Ravenne, excellent prédicateur (chrysologue = langue d’or) ; Bse Marie de Jésus (+1959), mexicaine, religieuse infirmière et supérieure générale de son Ordre.

31 : St Ignace de Loyola (1491-1556), issu d’une famille noble basque espagnole, fondateur des Jésuites, pour évangéliser le monde entier. Il est l’auteur du best-seller « Exercices spirituels ». La Compagnie de Jésus prit rapidement une extension et une influence déterminante dans l'Eglise;  St  Germain l’Auxerrois (+448), né à Auxerre, études de droit à Rome, se marie puis est élu évêque de sa ville natale par le peuple. Le pape l’envoie en Angleterre ; il sacre évêque St Patrick, apôtre de l’Irlande et meurt à Ravenne.

 

AOÛT

 

1er août : St Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787), napolitain, docteur de l’Eglise pour ses nombreux ouvrages théologiques et historiques ; fondateur des Rédemptoristes pour l’évangélisation des campagnes ; dans sa vie, il voulait reproduire l’image du Christ (dérivés : Alphonsa, Alphonsine, Ildefonse) ; Bx Pierre Favre (+1546), un des premiers compagnons d’Ignace de Loyola, seul prêtre dans le groupe qui fonda les jésuites.

2 : St Julien Eymard (1811-1868), né près de Lyon, réputé comme prédicateur et confesseur, aimé des pauvres, fonda l’Institut des prêtres du Saint-Sacrement, voué à l’adoration perpétuelle et à la dévotion eucharistique ; St Eusèbe de Verceil (+ 371), italien, il lutta contre l’arianisme ; il a laissé de fort belles lettres à ses prêtres et au peuple italien pour les aider à rester fermes dans leur foi.

3 : Ste Lydie, connue par les Actes des Apôtres ; grecque devenue juive, elle était marchande de pourpre ; St Paul la convertit vers 55 et elle lui donna l’hospitalité lorsqu’il résidait à Philippes (St Paul a laissé une lettre aux Philippiens) (dérivé : Lydiane).

4 : St Jean-Marie Vianney, curé d’Ars (1786-1859), né près de Lyon, il fut dès son enfance un modèle de piété ; peu instruit, il fut cependant un confesseur célèbre provoquant des conversions spectaculaires dans tous les milieux ; humble de cœur, il avait un don de discernement mais était harcelé par l’esprit du mal qu’il combattit toute sa vie. Patron protecteur des curés ; Bx Frédéric Jansoone (+1912), franciscain né à Dunkerque, aumônier militaire puis affecté aux œuvres de Terre sainte.

5 : St Abel (+750), écossais, moine à Lobbes (Hainaut), évêque de Reims avant de retourner à Lobbes dont il devint abbé (dérivés : Abélard, Abelin, Abelinde) ; St Oswald (+642), évangélisa son royaume de Northumbrie (Angleterre).

6 : St Hormisdas (523), pape ; Bx Octavien (+1132), né dans le diocèse de Besançon, fut évêque de Savona (Italie).

7 : St Gaëtan (1480-1547), italien d’origine noble, docteur en droit, fondateur des Théatins qui s’engagent à mener une vie d’authentiques disciples du Christ (dérivé : Gaëtane) ; Ste Julienne de Cornillon (+1258), orpheline, intelligente, elle voulait honorer dignement la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie ; elle dut se réfugier à Salzinnes puis à Fosses où fut célébrée la première « Fête-Dieu » que le pape étendit à tout l’occident six ans après sa mort.

8 : St Dominique (1170-1231), espagnol de Burgos, rassembla autour de lui des prêtres instruits, capables de vivre pauvrement ; ainsi naquit l’ordre des Frères prêcheurs ou Dominicains, destiné à convertir les hérétiques par la parole et non par les armes ou la torture.

9 : Ste Edith Stein (1891-1942), juive allemande convertie, philosophe, éducatrice, elle entra au Carmel, fut envoyée par les nazis en camp de concentration et brûlée en chambre à gaz ; canonisée par Jean-Paul II.

10 : St Laurent (+258), espagnol, un des plus célèbres martyrs ; diacre, il refusa de livrer les biens de l’Eglise à l’empereur ; on dit qu’il mourut brûlé vif sur un grill mais il est plus probable qu’il fut décapité ; il est un des patrons de Rome (dérivés : Laure, Laurence, Laurentin) ; St Dieudonné (6e S.), cordonnier à Rome, il économisait ses revenus la semaine pour les porter aux pauvres et aux malades chaque semaine (dérivés : Déodat, Dié).

11 : Ste Claire (1194-1293), d’une noble famille d’Assise, elle fut attirée par l’idéal de pauvreté et de simplicité de François et fonda l’ordre des Clarisses, qui se développa rapidement (dérivés : Clair, Clara, Clarence, Clairette, Clarie) ; St Géry (+625) ou Gaugéric, d’origine écossaise, il fut diacre à Yvois dans les Ardennes puis évêque de Cambrai (dérivé : Guerric) ; Ste Gilberte (+670), abbesse à Jouarre (France) ; Ste Suzanne (+295), fille de sénateur romain, nièce du pape, belle et cultivée, avait été remarquée par le fils de l’empereur Dioclétien qui voulait l’épouser ; elle refusa, voulant se consacrer à Dieu ; elle fut alors décapitée (dérivés : Suzette, Suzy) ; Bx Maurice Tornay (+1949), martyr, missionnaire au Tibet.

12 : St Bénilde (+1862), français, frère des écoles chrétiennes, il enseigna toute sa vie ; Ste Clarisse (6e S.), fondatrice du monastère de Saint-Mont, dans les Vosges.

13 : St Hippolyte (+235), prêtre romain, théologien, il provoqua un schisme et se fit élire pape contre le pape Pontien ; c’est le premier anti-pape de l’histoire ; il fut exilé par l’empereur avec Pontien et se réconcilia avec lui.

14 : St Maximilien Kolbe (1894-1941), franciscain, il combattit le nazisme, fut envoyé à Auschwitz où il s’offrit pour remplacer un père de famille qui allait être fusillé en guise de représailles ; il mourut à la place de cet homme.

15 : Assomption (fête de toutes les Marie, Marion, Maryse, Mireille, Muriel, Myriam…) ; St Alfred (+874), moine bénédictin puis évêque de Hildesheim (Allemagne) (dérivés : Alfreda, Auffray).

16 : St Roch (1350-1380), originaire de Montpellier, il entreprit un pèlerinage à Rome, soignant les malades là où il passait ; atteint de la peste, il en guérit ; de retour à Montpellier, épuisé, on le prit pour un brigand, fut jeté en prison où il mourut à 30 ans ; St Armel (+550), probablement gallois, vénéré en Bretagne où il fonda la ville de Ploërmel ; on ne connaît rien de sa vie mais il était peut-être prêtre exorciste ; St Etienne (+1038), roi de Hongrie.

17 : St Hyacinthe (+1257), né en Silésie, chanoine à Cracovie (Pologne), il entra chez les dominicains et fonda le premier couvent de cet ordre à Cracovie( dont Jean-Paul II fut évêque), puis à Kiev ; Ste Jeanne Delanoue (+1736), commerçante âpre au gain, elle se convertit et fonda la congrégation des Sœurs de la Providence.

18 : Ste Hélène (+330), mère de l’empereur Constantin qui légalisa le christianisme dans l’empire romain ; son nom est lié à la découverte de la Sainte Croix, lors d’un pèlerinage en Terre sainte (dérivés : Mylène, Nelly, Marlène, Ella) ; Laetitia, prénom latin en rapport avec la fête de Notre Dame de Liesse.

19 : St Jean Eudes (1601-1680), normand, fils de chirurgien, prédicateur hors pair, fondateur de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame de Charité, puis des « Eudistes », voués aux missions et à la formation des prêtres ; St Bernard Tolomei (+1348), brillant juriste qui se retira dans les Apennins et fonda la congrégation bénédictine des Olivétains.

20 : St Bernard (1090-1153), né près de Dijon de famille noble, il entra comme religieux à l’abbaye de Cîteaux avec trente autres nobles, fonda l’abbaye de Clervaux ; conseiller de papes et de rois, il prêcha la deuxième croisade ; œuvre d’écrivain considérable notamment sur la Bible, l’amour de Dieu et la Vierge Marie, il est docteur de l’Eglise (dérivés : Bernadette, Barnard, Bernardin) ; St Philibert (+685), gascon élevé à la cour du roi Dagobert, fondateur de plusieurs abbayes dont celle de Noirmoutier ; St Samuel (11e S. av. J.C.), prophète de l’Ancien Testament qui sacra Saül et David (dérivés : Sam, Samy).

21 : St Pie X (1835-1914), de famille pauvre, curé de campagne, puis patriarche de Venise, élu pape en 1903 ; il lutta, sans succès, pour éviter la première guerre mondiale ; il remit en honneur la communion des enfants ; Ste Grâce et sa famille (+1180), fille de calife, elle se convertit avec son frère et changea son nom « Zaïde » en « Grâce », elle prit le voile dans l’ordre de Cîteaux ; un de ses frères les dénonça comme chrétiens et ils furent martyrisés (dérivés : Gracieuse, Grazia, Graziella).

22 : St Symphorien (2e S.), martyr, décapité à Autun ; St Fabrice, vénéré à Tolède (Espagne), dont on ne sait rien : St Siegfried (7e S.), moine bénédictin.

23 : Ste Rose de Lima (1586-1617), première sainte d’Amérique du Sud, patronne de ce continent et des Philippines, consacra sa vie à la prière et aux tâches les plus humbles (dérivés : Rosalie, Rosette, Rosine, Rosy, Eglantine) ;. St Philippe Beniti, (+1285), brillant médecin italien, entra dans l’ordre des Servites de Marie.

24 : St Barthélemy (ou Nathanaël), un des douze apôtres, dont on ne sait rien de certain ; il aurait évangélisé le Nord-Ouest de l’Inde ou l’Arménie.

25 : St Louis, roi de France (1214-1270), réputé pour sa justice et sa piété ; il invitait des pauvres dans son palais et les servait à table ; il construisit des monastères et la Ste Chapelle à Paris ; il mourut de la peste devant Tunis au cours de la 8e croisade (dérivés : Aloïs, Loïc, Clovis, Gino, Louise, Louison, Ludovic, Ludwig).

26 : St Césaire d’Arles (+543), prédicateur et propagateur de la liturgie (dérivé : César) ; Ste Natacha (+304), martyre en Asie mineure avec son époux Adrien ; St Zéphyrin (+217), romain élu pape en 198, on sait peu de choses de sa vie sinon que l’Eglise connaissait la paix civile, mais était en lutte contre les hérésies.

27 : Ste Monique (+387), née dans une famille chrétienne berbère en Algérie actuelle, mère de St Augustin dont elle entreprit la conversion. Dans ses « Confessions », celui-ci dit tout ce que sa mère fit pour y arriver ; elle mourut quelques jours après le baptême de son fils à Milan ; Bx Lazare de Kyoto, chréitien laïc japonais, martyrisé à Nagasaki.

28 : St Augustin (354-430), d’origine berbère, après une jeunesse agitée, se fit baptiser à Milan par St Ambroise et devint évêque d’Hippone (actuelle Annaba en Algérie) ; d’une grande intelligence, il laissa de nombreux écrits dont deux font partie de la littérature universelle : les « Confessions » et « La cité de Dieu » ; docteur de l’Eglise, son influence sur la religion chrétienne et sur la culture occidentale est immense ; un des tout grands saints de l’Eglise ; St Hermès.

29 : Ste Sabine (2e S.), martyre de l’Eglise de Rome, convertie par sa servante ; St Médéric (ou Merry) (7e S.), abbé à Autun, puis ermite dans les environs de Paris.

30 : Bse Jeanne Jugan (1792-1839), fondatrice des Petites Soeurs des pauvres en France ; destituée par un aumônier un peu bizarre, elle remplit les tâches les plus humbles de sa propre congrégation ; St Fiacre ; St Sacha (ou Alexandre Nevski)(+1263), contemporain se St Louis, grand’duc de Novgorod (Russie), il sauva plusieurs fois l’orthodoxie contre des envahisseurs, notamment les Mongols (Sacha = diminutif d’Alexandre).

31 : St Aristide (2e S.), philosophe athénien, converti, auteur d’une apologie du christianisme en 125, démontrant que les chrétiens ne sont pas des criminels à persécuter ; les détails de sa vie ne sont pas connus ; St Raymond Nonnat (+1240), supérieur des Mercédaires, ordre consacré au rachat des chrétiens prisonniers des Maures.

 

SEPTEMBRE

 

1er septembre : St Gilles (8e S.), athénien, s’installa en Provence et fonda une abbaye bénédictine ; on ne sait rien de précis sur sa vie qui fait l’objet de nombreuses légendes (dérivé : Egide, Gillette) ; St Josué (13e S. av. J.C.), successeur de Moïse, fit entrer Israël dans la Terre promise ; St Gédéon (11e S. av. J.C.), fils de Jonas, vaillant guerrier, chef militaire qui défendit Israël contre ses voisins.

2 : Ste Ingrid (+1282), fille du roi Knut de Suède, fondatrice de l’abbaye de Skännige avec l’appui des dominicains ; Bx martyrs de septembre (+1792), 186 religieux et laïcs tués par la révolution française.

3 : St Grégoire le Grand (540-604), magistrat romain, fils de Ste Sylvie, transforma sa maison en monastère ; nonce à Constantinople, puis élu pape par le peuple et le clergé ; grand organisateur, il poussa à la conversion des peuples germaniques et diffusa la règle bénédictine ; réforma la liturgie et l’embellit (chant grégorien) ; un des grands papes de l’histoire (dérivés : Grégorine, Gregory).

4 : St Remacle (+675), abbé de l’abbaye de Stavelot) ; Ste Rosalie (+1170), ermite, patronne de Palerme, invoquée contre la peste (dérivés : Rosalinde, Roseline, Rosella) ; Stes Iris et Hermione, prophétesses, filles de Philippe le diacre dont il est question dans les Actes des Apôtres ; St Moïse (12e S. av. JC), libérateur du peuple hébreu ( dérivé : Moshé) ; St Océan 4e S.), martyr (dérivé : Océane).

5 : Ste Raïssa (ou Héraïs ou Iraïs)(+303), martyre égyptienne, décapitée avec un groupe de chrétiens ; St Laurent Justinien (+1455), noble italien, mystique, premier patriarche de Venise.

6 : Bx Bertrand de Garrigues (+1230), né près de Nîmes, un des premiers compagnons de saint Dominique, fondateur de plusieurs couvents ; Ste Eve, vierge et martyre, mais dont on ne connaît aucun détail de vie (dérivés : Evelyne, Evelaine) ; St Zacharie, père de saint Jean-Baptiste.

7 : Ste Reine (+250), née en Bourgogne, martyre (dérivés : Régine, Réjane) ; St Cloud (+560), petit fils de Clovis, devint prêtre et ermite dans la région parisienne.

8 : St Adrien (+303) et son épouse Natacha, officier impérial en Asie mineure, martyrs sous la persécution de Dioclétien ; très populaire au Moyen Âge, surtout dans les Flandres (dérivés : Adrienne, Adriane) ; Bx Serge Ier (+701), pape qui établit les quatre fêtes mariales de l’Annonciation, Dormition, Nativité et Purification.

9 : Bx Frédéric Ozanam (1813-1853), laïc, marié, père de famille, journaliste brillant, fonda la Conférence de Saint Vincent de Paul et insista sur l’engagement social des chrétiens ; Bx Alain de la Roche (+1475),breton, dominicain, promoteur de la dévotion du chapelet, enseigna notamment à Gand ; St Omer (+670), fondateur d’une abbaye qui devint la ville de Saint Omer en France.

10 : Bse Inès Takeya (+1622), japonaise de Nagasaki, décapitée pour avoir hébergé des missionnaires ; St Aubert (+725),, évêque fondateur de l’abbaye du Mont Saint Michel.

11 : St Jean-Gabriel Perboyre (1802-1840), missionnaire en Chine, mort écartelé ; Ste Vinciane (7e S.), romaine, suivit son frère Landoald pour évangéliser la région de Maastricht.

12 : Bx Apollinaire (+1622), espagnol, juriste, franciscain, évangélisa les Philippines puis le Japon où il fut martyrisé deux jours après la Bse Inès (dérivés : Apolline, Apollon).

13 : St Jean Chrysostome (349-407), patriarche de Constantinople et Docteur de l’Eglise ; a laissé de nombreuses homélies (chrysostome = bouche d’or) ; St Aimé (ou Amé)(+630), fondateur de l’abbaye de Remiremont (Vosges).

14 : Bx Gabriel-Taurin Dufresse (+1815), missionnaire martyrisé en Chine ; St Materne

15 : Bx Roland de Médicis (+1386), ermite italien (dérivés : Rolande, Orlando) ; Notre-Dame des douleurs (dérivés : Dolorès, Lola, Lolita) ; Ste Catherine de Gênes (+1510), mystique italienne.

16 : St Cyprien (+258), martyr, évêque de Carthage (Tunisie), pionnier de la littérature chrétienne, prit la défense des chrétiens apostats et repentis (dérivé : Cyprienne) ; St Corneille (+253), pape, ami de saint Cyprien (dérivé : Cornélie) ; Ste Edith (+983), fille du roi d’Angleterre, refusa le trône, se fit religieuse et mourut à 22 ans ; Ste Ludmilla (+921), d’origine tchèque et noble, devenue chrétienne, fut assassinée par sa belle-fille restée païenne.

17 : St Lambert (+705), né à Maastricht dont il devint évêque à 30 ans ; chassé de son siège, il se réfugia à Stavelot ; rétabli par Pépin de Herstal, il fut tué par des malfaiteurs à Liège (encore village à l’époque) où il fut enseveli ; patron de Liège ; St Renaud (+1104), moine et ermite en Mayenne (France)(dérivés : Raynald, Raynaud, Réginald, Renaude, Ronald) ;St Robert Bellarmin ((1542-1621), toscan, jésuite, esprit brillant, docteur de l’Eglise ; Ste Hildegarde de Bingen (+1179), une des plus étonnantes figures de l’histoire : mystique, prophétesse, poétesse, musicienne, médecin, abbesse ; a laissé une œuvre considérable.

18 : Stes Véra, Nadège, Liubbé et Sophie, 3 filles et leur mère, noms slaves signifiant foi, espérance, charité et sagesse ; on ne sait rien de leur vie, ni même si elles ont existé vraiment (dérivés : Nadia, Nadine, Espérance) ; St Joseph de Copertino (+1663), humble franciscain, sujet à la lévitation ; Ste Ariane (2e S.), martyre en Asie mineure.

19 : St Janvier (+304), évêque de Bénévent (Italie), patron de Naples ; son sang conservé dans une fiole se liquéfierait encore régulièrement ; Ste Emilie de Rodat (+1852), fondatrice de la congrégation de la Sainte Famille vouée à l’éducation des jeunes filles (dérivés : Amélie, Emeline, Melina).

20 : St André Kim (+1814), martyr de Corée avec ses compagnons ; St Eustache (+118), officier romain, martyrisé avec sa famille ; exposés aux bêtes qui les respectèrent, ils furent brûlés vifs.

21 : St Matthieu, percepteur d’impôts, apôtre et évangéliste ; d’après la tradition, aurait prêché en Ethiopie où il fut martyrisé ; Ste Deborah 12e S. av. JC), prophétesse et juge en Israël (dérivé : Debie).

22 : St Maurice (+286), chef de légion romaine, converti avec de nombreux soldats, il refusa de sacrifier aux dieux païens ; ils furent massacrés par les soldats non chrétiens dans le lieu qui deviendra St Maurice en Valais (Suisse) (dérivés : Mauricette, Mauricia).

23 : St Constant (5e S.), humble sacristain d’une église d’Ancône (Italie), on dit que sa foi lui faisait faire des miracles ; St Lin (+79), traditionnellement reconnu comme 2e pape (successeur de St Pierre) ; on ne sait rien de sa vie.

24 : St Germer (7e S.) (+660), moine, un des patrons du Beauvaisis (France) ; St Gérard (+1046), vénitien, missionnaire en Hongrie où il mourut martyrisé ; St Silouane (+1938), paysan russe qui devint moine au mont Athos (saint de l’Eglise orthodoxe).

25 : Bx Hermann (+1054), enfant handicapé mais surdoué, devint le plus célèbre poète religieux de son époque ; mathématicien, astronome, historien, musicien (auteur de « Ave maris stella » ; on l’appelait la « merveille du siècle » ; St Firmin (4e S.), premier évêque d’Amiens, martyr.

26 : Sts Côme et Damien (+303), chrétiens d’origine arabe, médecins, soignaient les pauvres gratuitement ; décapités lors de persécutions, de nombreuses églises leur furent consacrées ; patrons des médecins (dérivé : Cosima).

27 : St Vincent de Paul (1581-1660), « monsieur Vincent », au service des pauvres et des malades, prêtre, fondateur des Filles de la Charité et de la congrégation des Lazaristes (dérivés : Vincente, Vincenette, Vinciane) ; St Eléazar (+1323),noble de Provence, réputé pour sa sainteté et sa moralité.

28 : St Wenceslas (ou Vaclav) (+929), duc de Bohême, de mœurs pures et profondément pieux, fut assassiné par son frère ; patron de la République Tchèque ; Ste Thérèse Couderc (+1885), fondatrice de la congrégation Notre-Dame du Cénacle.

29 : Sts Michel, Gabriel et Raphaël, archanges, connus par les récits de la Bible (dérivés : Michèle, Micheline, Michaël, Gabrielle, Raphaëlle).

30 : St Jérôme (345-420), né en Dalmatie (Croatie), études classiques, secrétaire d’un pape, devint ermite en Syrie, il fut un des plus grands savants bibliques de son temps, traducteur de la Bible en latin (dite « la Vulgate) ; docteur de l’Eglise (dérivé : Geronimo).

 

OCTOBRE

 

1er octobre : Ste Thérèse de l’Enfant Jésus ou de Lisieux (1873-1897), carmélite à 16 ans, très populaire, proclamée Docteur de l’Eglise pour ses écrits d’une spiritualité profonde et simple ; Ste Arielle (7e S., ou Urielle, fille d’un roi breton, dont la vie n’est pas connue ; St Romain le Mélode (+540), syrien, auteur de centaines d’hymnes religieux (dérivé : Mélodie) ; St Piat (3e s.), patron secondaire de Tournai, sa vie est  inconnue.

2 : Sts Anges gardiens ; St Léger (+670), évêque d’Autun (France), assassiné par la maire du palais Ebroïn avec le quel il était entré en conflit. « La vie de saint Léger », poème de 240 vers est un des premiers textes littéraires en langue romane, écrit vers 950.

3 : St Gérard de Brogne (880-959), page du comte de Namur puis envoyé à la cour de France ; se fit moine bénédictin à St Denis près de Paris, puis revint  dans son pays d’origine pour fonder l’abbaye de Brogne et introduire la règle bénédictine dans les monastères de Lorraine et de Champagne (dérivé : Gérardin) ; Ste Candide, martyre romaine des premiers siècles, dont on ne connaît rien de la vie (dérivé : Candice)

4 : St François d’Assise (1181-1226), un des saints les plus populaires : jeunesse facile, puis se fait pauvre ; des compagnons le suivent (5000 en 10 ans) ; son message : joie, paix, amour, pureté ; imitant le Christ, il sera marqué de stigmates (dérivés : Francis, Franck, Franz, Françoise) ; Ste Aure (+666), abbesse d’un couvent de Paris, emportée par la peste (dérivés : Aurea, Auriane, Aurore, Oranne, Oriane) ; Ste Bérénice (+305), martyre syrienne (dérivé : Véronique).

5 : Ste Fleur ou Flore (+1347), née en Cantal (France), religieuse à 14 ans, soigna les malades et les pèlerins (considérée comme patronne des personnes portant des noms de fleur : Anémone, Eglantine, Garance, Hortense, Jasmine, Violaine, Daisy, etc…) ; St Placide (VIe S.), proche compagnon de St Benoît.

6 : St Bruno (11e S.), né à Cologne, professeur à l’école théologique de Reims, se retira ensuite en ermite dans la Grande Chartreuse où il fonda l’ordre des Chartreux ; mourut en ermite en Calabre (Italie).

7 : Notre Dame du Rosaire ; St Serge (+303), officier de l’armée impériale, martyr en Syrie, très populaire en Orient (dérivé : Sergine) ; St Gustave (+560), infirme qui fut guéri après avoir fait construire une chapelle ; devenu religieux, il dirigea deux monastères.

8 : Ste Pélagie (IVe S.), à 15 ans, préféra se jeter du toit de sa maison plutôt que de devoir épouser le gouverneur d’Antioche, de mœurs dissolues, par qui elle était convoitée ; St  Syméon le Vieillard, qui accueillit Jésus au Temple et prophétisa.

9 : St Denis (et Eleuthère) (3e S ;), italien, missionnaire en Gaule, premier évêque de Paris, décapité au Mont des Martyrs (Montmartre) ; Ste Sarah, épouse d’Abraham ; Bse Sibylle (+1250), née en Hainaut, religieuse dans le Brabant (dérivé : Sibylline) ; St Gontier (10e S.), moine en Bavière et Bohême (dérivé de Günther).

10 : St Ghislain (+683), né en Grèce, évêque d’Athènes, finit par fonder un petit monastère qui deviendra la ville de St Ghislain près de Mons ; sa vie est mal connue mais fait l’objet de nombreuses légendes (dérivé : Ghislaine) ; St Virgile (+618), né en Aquitaine (France), moine puis évêque d’Arles ; St Aldric (+841), bénédictin, confesseur de l’empereur d’Allemagne, puis archevêque de Sens (France) (dérivé : Audric) ; St Bérégisse (+725), né près de Ciney, construisit la première église de Saint-Hubert..

11 : St Firmin (+553), né à Narbonne, évêque d’Uzès (France) à 22 ans, connu pour sa pédagogie catéchétique (dérivé : Firmine) ; Ste Zénaïde et Philonille, martyres de Tarse, pourraient avoir été disciples de St Paul ; Ste Manuela Torres ou Soledad (+1887), fondatrice des Servantes de Marie.

12 : St Wilfried (+709), évêque d’York, unifia l’Eglise celte autonome et l’Eglise anglo-saxonne fidèle à Rome ; un des grands personnages de l’Eglise anglaise ; St Séraphin (+1604), fils d’ouvrier italien, gardien de moutons, apprenti maçon, entra chez les Capucins ; illettré, chargé du jardin, il donnait en cachette les légumes aux pauvres ; d’une grande bonté, on le surnomma « séraphin » (dérivé : Séraphine)

13 : St Géraud (+909), comte d’Aurillac (France), connu pour sa justice et son humilité qui tranchaient sur les coutumes de cette époque ; patron de la Haute Auvergne .

14 : St Juste (+390), originaire du Vivarais (France), évêque de Lyon, puis ermite en Egypte (avec St Viateur) (dérivé : Justin, Justine) ; St Calixte (3e S.), esclave dans les mines de Sardaigne, affranchi par une favorite de l’empereur, il entreprit des études, devint secrétaire du pape, puis pape lui-même, et mourut martyr, victime d’une émeute ; St Céleste (3e S.), évêque de Metz, dont on ne sait pratiquement rien sauf qu’il est enterré à Marmoutier en Alsace.

15 : Ste Thérèse d’Avila (1515-1582), de famille noble espagnole, entrée au Carmel (qui menait une vie de facilité), elle réforma l’ordre et fonda des monastères ; femme pratique et chef énergique, elle atteignit les plus hauts sommets du mysticisme comme en témoignent ses écrits ; elle a été déclarée Docteur de l’Eglise (dérivé : Maïté) ; Ste Aurélie (+1027), princesse française qui vécut recluse pendant 55 ans dans une abbaye de Strasbourg.

16 : Ste Hedwige (+1243), fille du duc de Croatie, mariée à 12 ans au duc de Silésie, eut 7 enfants dont un seul survécut ; épouse modèle et sage, elle fonda plusieurs abbayes ; St Bertrand de Comminges (+1123), né dans le Gers (France), évêque de Comminges, il protégea son diocèse contre les incursions des Maures (dérivés : Bertram, Beltram) ; Ste Marguerite-Marie Alacoque (+1690), visitandine favorisée d’apparitions du Christ, propagea la dévotion au Sacré Cœur ; St Baldéric ou Baudry (7e S.), fils de roi, abbé fondateur de Montfaucon en Champagne ; St Junien (6e S.), ermite ayant vécu près de Limoges ; St Monon (+635), écossais, ermite à Nassogne, assassiné par des brigands..

17 : St Baudouin (+680), archidiacre à Laon (France), assassiné par un maire du palais de Neustrie ; St Ignace d’Antioche (+107), martyr, successeur direct des apôtres au siège d’Antioche (Asie mineure) ; ses lettres nous font heureusement connaître de nombreux détails sur la vie des premières communautés chrétiennes ; Ste Solenne (+290), originaire d’Aquitaine, s’enfuit parce que ses parents voulaient la marier à un païen, se réfugia à Chartres où elle fut martyrisée (dérivés : Soline, Zélie, Solveig)

18 : St Luc : d’origine grecque, aurait été médecin, avant de rencontrer St Paul, dont il devint un fidèle compagnon. On lui attribue la rédaction des « Actes des Apôtres » et le troisième Evangile qui parle de l’enfance de Jésus ; on ne sit rien de certain concernant sa vie mais on lui attribua des talents de peintre, d’où il est devenu patron des peintres et des médecins ; Ste Blanche ou Gwenn (Ve S.), noble de Grande Bretagne réfugiée en Bretagne, mère de St Guénolé grâce à qui on a quelques renseignements sur sa vie ; son époux, ses trois fils et sa fille furent aussi proclamer saints (dérivés : Bianca, Candide, Gwendoline).

19 : St René Goupil (+1642), né en Anjou, médecin, missionnaire jésuite envoyé au Canada, capturé par les Iroquois qui le massacrèrent parce qu’il avait fait le signe de croix sur leurs enfants (dérivé : Renée) ; Ste Laure (+864), née à Cordoue, moniale, arrêtée par les Maures qui la martyrisèrent parce qu’elle ne voulait pas se convertir à l’Islam (dérivés : Laura, Laurène, Laurette, Laurie, Lorène, Daphné)

20 : Bse Adeline (+1125), petite-fille de Guillaume le Conquérant, abbesse en Normandie (dérivés : Aline, Adelin, Linda, Line)

21 : Ste Céline (5e S.), née dans une famille noble de Meaux (France), devint religieuse après une entrevue avec Ste Geneviève et se consacra aux œuvres charitables ; Ste Ursule, martyre, patronne de la ville de Cologne, mais on ne sait rien de sa vie sinon des légendes.

22 : Ste Elodie (+851), née en Espagne d’un père musulman et d’une mère chrétienne ; un édit de l’émir local l’obligeait à se convertir à l’Islam, ce qu’elle refusa ; elle fut exécutée ; Ste Marie Salomé, mère des apôtres Jean et Jacques, épouse de Zébédée.

23 : Bse Joséphine Leroux (1794), née à Cambrai, clarisse, se réfugia chez les Ursulines à Valenciennes au début de la Révolution française, puis à Mons ; de retour à Valenciennes, elle fut arrêtée et guillotinée avec 10 autres sœurs (dérivés : Josepha, Josette, Josiane) ;St Jean de Capistran (+1456), franciscain ; Ste Ode d’Aquitaine (+723), veuve.

24 : St Florentin (992), honoré dans le diocèse de Toul (France) ; on ne sait rien de sa vie (dérivé : Florentine, Florestan) ; St Antoine-Marie Claret (+1870), évêque de Santiago de Cuba.

25 : St Enguerrand (+791), moine à St Avold (Lorraine), évêque de Metz puis chapelain de Charlemagne, connu comme un des grands intellectuels de cette époque ; Ste Daria (+283), originaire d’Athènes, fut brûlée vive avec son époux lors de persécutions romaines.

26 : St Dimitri (3e S.), militaire en Dalmatie (Croatie), puis diacre et martyr ; le plus célèbre martyr militaire d’Orient après St Georges

27 : Bse Emeline (+1078), ermite en Champagne (dérivé : Melina).

28 : Sts Simon et Jude, apôtres :  Simon dit « le zélote », originaire de Cana, est seulement cité dans les Evangiles ; Jude, dit « Thaddée » n’est guère mieux loti : on lui attribue une lettre qui fait partie de la Bible, mais dont il n’est probablement pas l’auteur ; la tradition le fait évangéliser la Mésopotamie, puis la Perse avec Simon (dérivés : Jody, Jehudi, Simone, Mona).

29 : St Narcisse (+212), élu évêque de Jérusalem alors qu’il était centenaire, il décida entre autres que Pâques serait toujours célébré un dimanche ; St Marcel le centurion (+298), martyr romain.

30 : Bse Bienvenue

31 : St Quentin (3e S.), fils de sénateur romain, envoyé par le Pape pour évangéliser la Gaule, avec Sts Denis,, Lucien, Martial ; il s’établit en Picardie (Amiens, Arras) ; fut décapité par le préfet romain en un lieu qui deviendra la ville qui porte son nom ; St Wolfgang (+994), né en Souabe, professeur à Trêves puis en Suisse ; prêtre, il fut missionnaire en Hongrie avant de devenir évêque de Ratisbonne (Allemagne) ; St Feuillen.

 

NOVEMBRE

 

1er novembre : fête de tous les saints ; St Harald ou Harold (910-986), roi du Danemark ; converti en 966, il mit tout en œuvre pour installer le christianisme dans son pays ; combattu par son fils, il mourut au cours d’une bataille ; St Mathurin (4e S.), originaire de Fontainebleau, connu pour ses dons de thaumaturge, il évangélisa l’Ile de France où il fut popularisé au Moyen Age par de nombreuses légendes.

2 : St Tobie (+315), soldat romain chrétien, fut dénoncé et brûlé vif en Arménie avec neuf autres jeunes gens ; St Malachie (+1148), irlandais, a souffert des seigneurs qui voulaient l’assassiner.

3 : St Hubert (+727), jeune noble natif de l’Ardenne, passionné de chasse, se convertit après avoir eu la vision de la croix du Christ entre les bois d’un cerf ; devenu évêque de Maastricht, il avait la réputation de guérir de la rage ; il transféra le siège épiscopal à Liège où il mourut après avoir évangélisé la partie orientale de la Belgique actuelle ; patron des chasseurs ; St Gwenaël (+590), né à Quimper (Bretagne), abbé de Landevennec, réformateur de couvents, fondateur de l’abbaye de Groix près de Lorient (dérivé : Guénault, Guénaëlle).

4 : St Charles Borromée (1538-1584), noble italien, neveu du Pape Pie IV, fut nommé à 21 ans cardinal et archevêque de Milan, tout en résidant à Rome et sans être prêtre ; pourtant c’est un des rares cas où l’Eglise ait eu à se féliciter du népotisme d’un pape. Devenu prêtre, il eut une énorme influence sur la vie de l’Eglise en étant l’organisateur du Concile de Trente ; il réforma le clergé en créant les séminaires, rédigea le catéchisme du Concile, remania le bréviaire et publia de nombreux écrits théologiques ; à partir de 1566, il résida à Milan et y dirigea son diocèse (dérivés : Carl, Carlos, Carole, Caroline, Charlie, Charlotte) ; St Emeric (11e S.), fils du roi de Hongrie, mort à 24 ans, canonisé avec son père (dérivé : Aymeri, Imre) ; St Jessé (6e S.), moine et évêque syrien, évangélisateur de la Géorgie (dérivés : Jessie, Jessica).

5 : Ste Sylvie (+592), noble romaine, mère du pape Grégoire le Grand (dérivés : Sylviane, Sylvette) ; St Zacharie et Ste Elisabeth, parents de Jean-Baptiste (voir évangile de Luc).

6 : Ste Bertille (+705), bénédictine à Jouarre près de Meaux (France), fondatrice du monastère de Chelles ; St Léonard (+559), seigneur franc vivant à la cour de Clovis, converti par St Rémi ; patron des prisonniers dont il s’occupa toute sa vie lorsqu’il se fit ermite, très populaire au Moyen Age ; St Perpète (7e S.), évêque de Tongres-Maastricht, enseveli à Dinant et patron de cette ville.

7 : St Willibrord (658-739), moine anglais, devint évêque d’Utrecht et fonda l’abbaye d’Echternach ; Ste Carine (+360), martyre en Asie mineure, avec son époux et son fils (dérivé : Karen) ; St Ernest (12e S.), abbé du monastère de Zwiefalten en Allemagne, se joignit à la deuxième croisade prêchée par St Bernard ; certains pensent qu’il périt au cours d’une bataille, d’autres qu’il prêcha en Perse et en Arabie et fut martyrisé à La Mecque (dérivé : Ernestine).

8 : St Geoffroy (+1115), né à Soissons, devint évêque d’Amiens (France), lutta contre les seigneurs, la simonie et toutes les formes d’immoralité (dérivés : Godefroy,Geoffrey, Gottfried) ; Bx Jean Duns Scot (+1308), franciscain écossais, très grand théologien, penseur de la foi en l’Immaculée Conception.

9 : St Théodore (4e S.), avec Sts Georges et Dimitri, fait partie des trois grands soldats martyrs d’Orient ; condamné pour avoir mis le feu à un temple païen (dérivés : Dora, Dorian, Doriane, Fédor, Théo, Théodora) ; Bx Geoffroy d’Auxarre (+1190), compagnon et secrétaire de St Bernard.

10 : St Léon le Grand (+ 461), italien d’origine étrusque, élu pape, il combattit les hérésies et les jeux du cirque ; avec courage, il négocia avec Attila, roi des Huns pour épargner Rome, mais ne put empêcher le pillage de la ville par les Vandales, quelques années plus tard ; auteur du premier missel, il est Docteur de l’Eglise (dérivés : Léo, Léone, Léonie, Léontine, Lionel) ; St Noé, patriarche biblique, impossible à dater (voir le livre de la Genèse).

11 : St Martin (+397), d’origine hongroise, officier dans l’armée romaine, il fut envoyé en Gaule ; se convertit après une vision suite au don de la moitié de sa cape militaire à un mendiant ; ermite sous la direction de St Hilaire de Poitiers, il fonda la communauté de Ligugé ; nommé évêque de Tours, il évangélisa une partie de la Gaule ; très populaire, il est un des protecteurs de la France ; Bx Eugène Bossikov (+1952), évêque en Bulgaire, fusillé par les communistes.

12 : St Christian (+1003), bénédictin italien, évangélisa les Slaves ; il fut massacré avec quelques compagnons par des brigands dans son monastère en Pologne, dont il est un des protecteurs (dérivé : Christiane) ; St Emilien (+574), pauvre berger espagnol, se fit ermite puis fonda une abbaye ; il est un des patrons de l’Espagne (dérivé : Emilienne) ; St Josaphat (+1623), archevêque en Lituanie et martyr.

13 : St Brice (+312), évêque en Italie, dont on ne connaît rien de certain sur la vie.

14 : St Sidoine ou Saëns (+690), irlandais, devint abbé d’une abbaye près de Rouen qui prit le nom de Saint-Saëns en Normandie (dérivé : Sidonie) ; St Laurent O’Toole (+1185), archevêque et parton de Dublin.

15 : St Albert le Grand (1200-1280), dominicain allemand, une des grandes intelligences du Moyen-Age ; professeur de philosophie et théologie à Paris, ses auditeurs étaient si nombreux qu’il devait donner cours en plein air ; il rédigea une encyclopédie scientifique à partir d’Aristote qu’il remit en honneur en Occident ; son souci principal (déjà à cette époque) : trouver l’équilibre entre science et foi ; maître de Thomas d’Aquin, il fut proclamé « Docteur universel » et mourut à Cologne (dérivés : Adalbert, Alberte, Albertine, Aubert) ; St Léopold (+1136), noble autrichien, petit-fils d’empereur, eut dix-huit enfants ; surnommé « le pieux », protecteur des pauvres, il fonda aussi des abbayes célèbres dont celle de Mariazell (dérivé : Léopoldine) ; Ste Victoire, martyre kabyle, connue uniquement par une citation de St Augustin (dérivés : Victoria, Victorine).

16 : Ste Marguerite d’Ecosse (+1093), petite fille d’un roi d’Angleterre, épousa le roi d’Ecosse ; pieuse, elle favorisa le développement de la religion et de la culture dans une Ecosse encore très rude (dérivés : Greta, Gretchen, Magali, Maguy, Margaret, Margaux, Margerie, Margot, Marina, Rita, Pâquerette, Perlette) ; Ste Gertrude la Grande (+1302), moniale allemande ; elle eut des expériences mystiques consignées dans un livre de « Révélations » et fut une messagère de la dévotion au Sacré-Cœur ; ses ouvrages, écrits en latin, ont été traduits dans les principales langues européennes.

17 : Ste Elisabeth de Hongrie (+1231), fille du roi de Hongrie, mariée à un noble allemand mort en croisade, elle distribuait ses biens aux pauvres ; chassée de la cour, elle devint tertiaire franciscaine et vécut pauvrement ; on la surnomme parfois la « seconde sainte Claire) (dérivés : Babette, Bettina, Betty, Elise, Elsa, Isabelle, Liliane, Lily, Lisbeth, Lise, Lisette) ; Ste Hilda (+680), fille d’un roi anglais, baptisée à dix-sept ans, devint bénédictine, convoqua un concile régional qui  adopta les coutumes romaines et abandonna les observances celtiques en Angleterre ; femme forte, elle est une des plus grandes dames de l’histoire d’Angleterre.

18 : Ste Aude (6e S.), disciple de Ste Geneviève de Paris, où elle était honorée au 13e S. ; sa vie ne nous est pas connue (dérivé : Odette) ; Bse Philippine Duchesne (+1852), religieuse du Sacré-Cœur de Jésus, missionnaire aux Etats-Unis.

19 : St Tanguy (8e S.), noble breton, tua sa soeur Haude suite à une fausse dénonciation d’adultère ; il expia son acte en se faisant moine ; sa vie n’est pas connue mais fait l’objet de nombreuses légendes (ex. : sa sœur, décapitée, aurait remis sa tête sur son corps) ; saint très vénéré en Bretagne ; Ste Mechtilde (+1299), religieuse bénédictine (dérivé : Mathilde).

20 : St Edmond (9e S.), roi chrétien d’une région d’Angleterre, fut vaincu par les Vikings qui voulurent le faire renoncer à sa foi ; il fut martyrisé ; il avait vingt-neuf ans (dérivés : Aymon, Aymone, Edmée, Edmonde) ; St Octave (+257), martyr italien, patron de Turin (dérivé : Octavien, Octavie).

21 : St Gélase (+496), pape en 492, il a marqué l’histoire de l’Eglise par son enseignement sur le péché originel, sur la double nature du Christ et sur la primauté du siège de Rome.

22 : Ste Cécile  (3e S.), née dans une riche famille de Rome, subit le martyre parce que chrétienne ; son tombeau monumental se trouve sur la Via Appia à Rome ; patronne des musiciens (sans raison apparente semble-t-il) (dérivés : Cecil, Célia, Sheila) ; St Philémon (+70), riche citoyen de Colosses (Asie mineure), converti par St Paul qui lui adressa une lettre reprise dans la Bible ; avec son épouse, il abritait dans sa maison une communauté chrétienne pour célébrer l’eucharistie (ancêtre de nos églises) ; il serait mort, lapidé.

23 : St Clément (+97), troisième successeur de Pierre de 88 à 97, dont il fut peut-être le disciple ; il dut lutter contre les premières grandes divisions entre chrétiens ; ses écrits sont une source majeure pour comprendre la vie de l’Eglise primitive (dérivés : Clémente, Clémentine) ; St Colomban (+615), missionnaire irlandais fondateur de nombreuses abbayes dont celle de Luxeuil dans les Vosges ; St Trond (+693), né en Hebaye fonde une abbaye autour de laquelle s’est constituée la ville qui porte son nom.

24 : Ste Flora (+851), née à Cordoue de père musulman, elle fut élevée en chrétienne par sa mère; son frère, musulman, lui rendit la vie impossible et, devant son refus de se faire musulmane, la fit traduire devant le juge local comme apostate; après un long procès, elle fut décapitée ; St  André Dung-Lac (17e S), vietnamien, canonisé en  1988 avec 117 autres martyrs (100.000 chrétiens sont morts pour leur foi au Vietnam depuis le 17e s ; St Albert (+1192), né à Louvain, évêque de Liège à 26 ans et assassiné deux mois après sa consécration.

25 : Ste Catherine d’Alexandrie (4e S.), égyptienne de famille noble, on ne sait pas grand’chose de sa vie sinon qu’elle avait une grande culture et qu’elle aurait été exilée et tous ses biens confisqués par l’empereur romain; mais son personnage a donné lieu à une légende merveilleuse faite de miracles incessants.

26 : Bse Delphine (+1360), née dans le Lubéron (France), vécut dans l’abstinence avec son mari, saint Elzéar ; veuve, elle devint conseillère d’une reine de Naples, tout en vivant pauvrement ; St Conrad (+975), évêque de Constance (Allemagne) (dérivé : Kurt) ;St Jean Berchmans (+1621), né à Diest, jésuite, mort étudiant à Rome à 22 ans, patron de la jeunesse ne Belgique.

27 : St Séverin (+555),, ermite ayant vécu à Paris, à l’endroit où s’élève une église portant son nom (dérivé : Séverine) ; St Maxime (+460), moine de Lérins (France).

28 : Ste Catherine Labouré (+1876), née en Côte d’Or d’une famille d’agriculteurs, illettrée, entra chez les filles de la Charité; à la suite de visions, elle se fit la propagatrice de la Médaille miraculeuse; sa vie se passa au dévouement des vieillards ; St Berthuin ( 7e S.), anglais, évêque, fondateur de l’abbaye de Malonne ; St Sosthène, chef de la synagogue de Corinthe qui laissa prêcher saint Paul et fut battu par ses coreligionnaires pour cela ; il est mentionné dans les Actes des apôtres.

29 : St Saturnin ou Sernin (3e S.), romain, premier évêque de Toulouse ; arrêté pour avoir empêché des oracles païens, il fut lié à un taureau et traîné jusqu’à en mourir.

30 : St André, disciple de Jean Baptiste, frère aîné de Pierre et pêcheur comme lui, il fut le premier que Jésus appela comme apôtre ; il aurait évangélisé l’Asie mineure, Byzance et la Grèce, avant d’être crucifié à Patras (Grèce) ; selon la tradition il resta deux jours en croix tout en priant, mais l’affirmation selon laquelle sa croix était en X date du 14e S. et est probablement une légende ; il est patron de la Russie, Ukraine et Grèce (dérivés : Andrée, Andrea) ; Bx Pierre Guillot (+1568), dominicain, mourut poignardé par des calvinistes exaltés, au plus fort des guerres de religion en France.

 

DECEMBRE

 

1er décembre : St Eloi (588-660), forgeron et orfèvre très adroit, artiste, il devint trésorier du roi Dagobert ; devenu évêque, il succéda à St Médard sur le siège de Noyon ; il évangélisa le nord de la France et les Flandres ; il est un patron très populaire des orfèvres, forgerons et ouvriers de la métallurgie (dérivé : Euloge) ; Ste Florence (4e S.) : vécut en recluse dans le Poitou (France) (dérivés : Fleurance, Florentine) ; Bse Marie-Clémentine Anuarite (1941-1964), martyre au Congo.

2 : Ste Viviane ou Bibiane (+363), fille du préfet de Rome Flavien, martyre sous l’empereur Julien (dérivé : Vivienne) ; Bx Jean Ruysbroeck (+1381), chanoine de la collégiale Ste Gudule à Bruxelles, fonde une communauté religieuse à Groenendael, auteur mystique très fécond.

3 : St François Xavier (1506-1552), né au château de Xavier en Navarre (Espagne), fut l’un des six compagnons d’Ignace de Loyola qui fondèrent la Compagnie de Jésus ; envoyé comme missionnaire en Extrême-Orient, il y passa toute sa vie pour évangéliser l’Inde et le Japon ; il mourut aux portes de la Chine ; doté de qualités exceptionnelles, il est le plus grand missionnaire à l’égal de St Paul et est protecteur des missions étrangères (dérivés : Xavier, Xavière, Saverio)

4 : Ste Barbe (IVe S.), dont on ne connaît rien de certain sur la vie, sa première biographie (largement légendaire) ayant été écrite au 10e S. ; elle raconte que, chrétienne, elle fut décapitée par son père qui fut terrassé par la foudre après son crime ; elle n’en est pas moins patronne des mineurs et des pompiers (dérivés : Barbara, Barberine) ; Ste Ada ou Adnette (+692), abbesse au Mans (France) où elle est très honorée ; St Jean Damascène (+749), docteur de l’Eglise grecque, combattit l’hérésie iconoclaste ; Bx Jean Calabria (+1954), italien, fondateur de la Congrégation des Pauvres Serviteurs de la Divine Providence.

5 : St Gérald (+1109), moine français, musicien, devenu évêque de Braga au Portugal, rechristianisa la région après la domination des Maures (dérivé : Géraldine).

6 : St Nicolas (270-350), évêque de Myre en Asie Mineure ; sa vie est peu connue et fait l’objet de nombreuses légendes bien connue des enfants dont il est le protecteur ; on sait cependant qu’il participa au concile de Nicée ; le « Père Noël est une survivance dégénérée de son culte populaire dans les pays anglo-saxons (dérivés : Colas, Colette, Colin, Cosette, Nicodème, Nicole, Nils…).

7 : St Ambroise (+497), de famille noble romaine vivant en Gaule, fit des études de droit, devint avocat à Rome puis gouverneur de la Ligurie et Emilie (Italie), dont Milan était capitale ; à la mort de l’évêque du lieu, il se rendit à la cathédrale pour maintenir l’ordre pendant l’élection du successeur et c’est lui qui fut élu par acclamation alors qu’il n’était que catéchumène ; baptisé, confirmé, ordonné prêtre puis évêque en une semaine, il fut un des plus grands évêques de tous les temps ; homme d’une grande culture, il baptisa St Augustin ; il est un des quatre grands Docteurs de l’Eglise latine (dérivés : Ambre, Ambroisie, Ambrosine).

8 : Ste Elfried ou Frida (IXe S.), princesse anglaise qui, voulant se consacrer à Dieu, s’enfuit de chez ses parents pour entrer dans un couvent à Rome, mais fut assassinée en France par des prétendants lancés à sa poursuite (dérivé : Elfie).

9 : St Pierre Fourier (1565-1640), lorrain, fonda la congrégation des Chanoinesses de Notre-Dame, pour l’éducation des jeunes filles pauvres, lutta contre le protestantisme.

10 : St Romaric ou Romary (+653), seigneur franc à la cour de Metz, fonda le monastère de Remiremont dans les Vosges ; Ste Eulalie (+304), espagnole de treize ans, martyrisée sous Dioclétien, vénérée en Espagne et en Catalogne française (sous le nom de Aulaire) ; Bx Jean Mason (+1591), laïc anglais, pendu pour avoir aidé des prêtres catholiques.

11 : St Daniel (+493), stylite (ermite vivant sur une colonne), près de Constantinople (dérivés (Danielle, Dany) ; St Damase (+384), pape d’origine espagnole, auteur d’hymnes liturgiques.

12 : Ste Jeanne-Françoise de Chantal (1572-1641), née à Dijon, mariée au baron de Chantal, veuve à 28 ans, renonça au monde et se mit sous la direction spirituelle de saint François de Sales et plus tard de saint Vincent de Paul ; elle fonda l’ordre de la Visitation à Annecy, pour aider au soulagement de toutes les misères ; son confesseur l’appelait « la femme parfaite » ; grand-mère de madame de Sévigné (dérivés : Chantal, Jeannette, Jeannine, Jenny, Vanina) ; St Corentin (+490), premier évêque de Quimper (Bretagne) ; connu sous le nom de saint Cury en Angleterre où il fut ermite (dérivé : Corentine).

13 : Ste Lucie (4e s), née à Syracuse en Sicile, fut élevée secrètement en chrétienne par sa mère ; ayant refusé un prétendant païen, celui-ci la dénonça et elle fut brûlée plutôt que de renier sa foi (dérivés : Luce, Lucette) ; St Josse (+668), roi de Bretagne ; devenu veuf, il se fit ermite dans le Pas de Calais (dérivés : Jocelyn, Jocelyne, Jocelaine, Josquin).

14 : Ste Odile (+720), fille d’un comte d’Alsace qui la fit chasser parce qu’aveugle ; un domestique l’emmena dans un monastère où elle fut baptisée et recouvra la vue ; fonda le monastère du Mont-Sainte-Odile en Alsace qui desservait un hospice et une léproserie ; patronne de l’Alsace (dérivé : Odilon) ; St Jean de la Croix (+1591), carme et mystique espagnol, fondateur des carmes déchaussés, auteur de poèmes, chefs d’œuvre de la littérature espagnole, d’une grande profondeur religieuse ; St Venance Fortunat (+610), italien qui se fixa à Poitiers dont il devint évêque et où il écrivit de nombreuses vies de saints et des hymnes (Pange lingua, Vexilla regis) qui ont largement influencé la poésie sacrée.

15 : Ste Nina ou Ninon (4e s.), née en Asie Mineure, emmenée captive en Géorgie où elle convertit la reine et fut donc à la base de l’évangélisation de ce pays dont elle est la patronne ; son nom est dérivé de « christianina » (« chrétienne ») ; fêtée également le 14 janvier (dérivé : Ninette) ; Ste Begge (+694), sœur aînée de Ste Gertrude, mère de famille, fondatrice du monastère d’Andenne ; St Aubert (+668), évêque de Cambrai, conseiller du roi Dagobert, patron des boulangers.

16 : Ste Adélaïde ou Alice (+999),fille du roi de Bourgogne, épousa Otton 1er, empereur du Saint Empire Romain Germanique ; veuve, elle assura la régence avec justice et fonda de nombreux monastères sur le modèle de celui de Cluny en France (dérivés : Alison, Aliette, Heidi, Alix).

17 : St Judicaël (7e s.), roi de Bretagne, frère aîné de St Josse qui lui succéda (voir 13 décembre)(dérivés : Gaël, Gaëlle) ; St Lazare de Béthanie, personnage de l’Evangile dont il est dit qu’il a été ressuscité par Jésus ; la tradition grecque dit qu’il fut évêque à Chypre (fêté aussi le 29 juillet) ; Ste Olympe (+408), jeune fille noble de Constantinople, épouse du préfet de la ville ; veuve, elle devint diaconesse et fonda un hôpital et un orphelinat ; elle mourut en exil, persécutée pour avoir défendu saint Jean Chrysostome qui s’était opposé à l’empereur ; Ste Yolande (+1283), prieure du monastère de Marienthal au Luxembourg ; Ste Wivine (+1170), originaire de Gand, abbesse du monastère de Grand Bigard..

18 : St Gatien ou Gratien (+337), fait partie des sept prêtres envoyés par le pape vers 250 pour évangéliser la Gaule. où il devint le premier évêque de Tours (dérivé : Gratienne)

19 : Bx Urbain V (+1370), Guillaume de Grimoard, originaire du Languedoc, moine à Marseille puis à Auxerre puis élu pape à Avignon, prit le nom de Urbain V ; il réforma l’Eglise, fonda des universités et maintint la paix entre les Eglises d’Orient et d’Occident ; St Darius de Nicée, martyr (dérivé : Dario).

20 : Sts Abraham, Isaac et Jacob, patriarches bibliques, à l’origine du peuple d’Israël et de l’ancienne Alliance ; St Théophile d’Alexandrie (3e s.), connu par un récit de l’évêque d’Alexandrie, qui raconte que Théophile vint encourager un chrétien que l’on torturait ; devant sa stature et le soutien de quelques compagnons, les juges bourreaux  prirent peur et levèrent la séance ; on ne sait rien de la suite de sa vie.

21 : St Pierre Canisius (+1597), jésuite hollandais, docteur de l’Eglise, un des principaux théologiens du concile de Trente, propagateur de la Contre Réforme face au protestantisme, auteur du premier grand catéchisme de l’Eglise.

22 : Ste Françoise-Xavière Cabrini (1850-1917), née en Lombardie, fondatrice des Sœurs missionnaires du Sacré-Cœur ; le pape envoya les religieuses aux USA où de nombreux Italiens vivaient dans la misère ; elle y fonda de nombreux hôpitaux, écoles et autres établissements charitables ; décédée à Chicago, elle est enterrée à New York (dérivé : Saveria).

23 : Bx Armand ou Hartmann (+1164), né en Bavière, chanoine de St Augustin puis évêque de Brixen (actuellement Bressanone), dans le Tyrol italien (dérivé : Armande) ; Stes Victoire et Anatolie (3e s.), martyres romaines.

24 : Ste Adèle (+735), fille du roi Dagobert II, fonda l’abbaye de Pfalzel près de Trèves (Allemagne) ; St Charbel Makhlouf (+1898), prêtre libanais ; St Delphin (+404), premier évêque de Bordeaux ; Ste Eugénie (3e s.), vierge et martyre romaine. On fête aussi les Gloria (bien qu’il n’y ait pas de sainte de ce nom mais seulement l’hymne des anges à Noël) et Adam et Eve, parents du genre humain selon la Genèse.

25 : Noël, nativité de Jésus (dérivés : Noëlle, Emmanuel, Emmanuelle, Manuela, Manoel…) ; St Pierre Nolasque ( +1528), fondateur de l’oedre « Notre Dame de la Merci », pour le rachat des chrétiens en terre d’Islam.

26 : St Etienne, connu par les Actes des Apôtres, diacre à Jérusalem, premier martyr chrétien, lapidé par les Juifs six ans à peine après la mort de Jésus ; la tradition rapporte que l’apôtre Paul, non encore converti, assistait à la lapidation (dérivés : Stéphane, Stéphanie, Fanny, Steve) ; St Denis (+268), pape.

27 : St Jean l’Evangéliste, apôtre, frère de Jacques le Majeur ; la tradition rapporte qu’il prêcha l’Evangile en Samarie puis à Ephèse et dans l’île de Patmos ; il est l’inspirateur du quatrième évangile, qui a une orientation  nettement spirituelle ; on lui attribue également le livre de l’Apocalypse, bien que cela soit fort peu plausible d’après les exégètes (dérivés : Giovanni, Hans, Ianis, Ivan, Jack, Johann, John, Juan, Yann, Yannick ; également Evangéline, Evangéliste) ; Ste Fabiola (+399), de haute noblesse romaine, divorcée d’un premier mariage, remariée, elle fit amende honorable par un pèlerinage en Terre sainte ; à son retour à Rome, elle fonda un hôpital pour indigents, le premier en Occident et consacra sa fortune aux miséreux, ce qui la rendit très populaire.

28 : Sts Innocents, enfants de Bethléem tués par Hérode ; St Gaspard del Buffalo (1786-1836), fondateur des Missionnaires du Précieux Sang.

29 : St David (10e S. av. J.C.), roi d’Israël, un des personnages les plus connus de la Bible (dérivés : Dave, Davy) ; St Thomas Becket (1118-1170), homme politique anglais, chancelier du roi Henri II qui le fit élire comme archevêque de Canterbury ; il s’opposa au roi qui voulait intervenir dans les affaires religieuses ; celui-ci le fit assassiner en pleine cathédrale ; Thomas fut canonisé trois ans après sa mort.

30 : St Roger de Barletta (12e s.), évêque dans les Pouilles (Italie), on ne sait rien de sa vie

31 : St Silvestre (+335), premier pape après la fin des persécutions romaines ; il profita de la tolérance de l’empereur Constantin pour transformer la Rome païenne en Rome chrétienne, transformant les temples en églises, construisant des basiliques ; mais ce fut aussi le début de la collusion entre les pouvoirs religieux et civil, si dommageable à l’Eglise dans les siècles suivants ; Ste Colombe (+273), chrétienne espagnole qui fut martyrisée en France.